PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

African Journal of Urology

The AJOL site is currently undergoing a major upgrade, and there will temporarily be some restrictions to the available functionality.
-- Users will not be able to register or log in during this period.
-- Full text (PDF) downloads of Open Access journal articles will be available as always.
-- Full text (PDF) downloads of subscription based journal articles will NOT be available
We apologise for any inconvenience caused. Please check back soon, as we will revert to usual policy as soon as possible.





Maladie de Lapeyronie et dysfonction érectile: A propos de 25 cas

C Ze Ondo, B Fall, Y Sow, Y Diallo, A Sarra, MA Khemis, B Diao, PA Fall, AK Ndoye, M Ba, BA Diagne

Abstract


Buts : identifier et caractériser les troubles érectiles chez des patients pris en charge pour la maladie de Lapeyronie (MLP).
Matériel et méthodes : étude prospective monocentrique colligeant 25 patients pris en charge pour la MLP dans un hôpital du Sénégal entre Janvier 2012 et décembre 2013. Les variables de l’étude étaient: l’âge, l’existence ou non d’une insuffisance érectile selon l’indice international de la fonction érectile 5 (IIEF5), les facteurs de comorbidité, le profil psychologique, les plaques de Lapeyronie, le degré et  l’orientation de la courbure, la possibilité ou non d’intromission et le traitement du trouble érectile.
Résultat : l’âge moyen était de 57 ± 8,7 ans. Onze patients avaient une dysfonction érectile (DE), 3  étaient en phase aigue et 8 en phase séquellaire. Le score IIEF-5 moyen était de 16,5 ± 4,3. Les facteurs de comorbidité tels que l’HTA et le diabète étaient notés chez 13 patients (52%). La plupart des plaques avaient une taille qui n’excédait pas 3 cm. Le degré de courbure moyen était de 33,6 ± 16,4 degrés. La majorité des patients (52%) avait une intromission sans gêne. Le degré d’incurvation avait un impact sur l’intromission lors des rapports sexuels à partir de 45 degrés. L’anxiété a été rapportée chez 19 patients (76%) parmi lesquels il existait 9 cas d’insuffisance de l’érection. Le traitement des troubles de l’érection a consisté à l’administration de sildénafil 50 mg. Il était noté une amélioration du score IIEF-5 après traitement chez la plupart des patients.
Conclusion : La MLP peut altérer la vie sexuelle du patient. Ces troubles sont liés à l’affection elle-même et/ou au terrain sur lequel la maladie se développe.



AJOL African Journals Online