PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Africa Sanguine

The AJOL site is currently undergoing a major upgrade, and there will temporarily be some restrictions to the available functionality.
-- Users will not be able to register or log in during this period.
-- Full text (PDF) downloads of Open Access journal articles will be available as always.
-- Full text (PDF) downloads of subscription based journal articles will NOT be available
We apologise for any inconvenience caused. Please check back soon, as we will revert to usual policy as soon as possible.





Screening for Syphilis Among Blood Donors in Nigeria: Application of General Quality Principles

A.O. Shittu, A. Fadeyi, H.O. Olawumi, A.S. Babatunde, K.O. Omokanye, K.O. Omokanye, M.K. Ogunfemi

Abstract


Background: Safety of blood for transfusion is a global concern. WHO and Africa Society for Blood Transfusion require a minimum of antibodies to Treponema pallidum or VDRL or RPR test on all donated blood units before transfusion. Application of general quality principle in screening for Transfusion Transmissible Infections, syphilis inclusive is a major  determinant of safety of blood transfusion.
Methods: Forty-eight health care facilities were recruited for the study between January and June 2018. A self-administered structured questionnaire, physical interactions and telephone calls were employed to collect all relevant data on quality measures, types of blood donors, total number of blood units screened and reactivity to syphilis screening tests.
Results: Venereal Disease Research Laboratory method was used to screen all donations for syphilis at 81.3% of the facilities screened. Twenty seven of the 39 facilities that screened for syphilis validated their test kits, 24 facilities had written SOPs and quality control system while 33 and 6 facilities procured syphilis screening reagents through Hospital  Managements and Departments. A total of 98 478 blood units were collected and screened for syphilis. Of the 831 samples found reactive, 405, 408 and 18 were obtained from tertiary, secondary and private hospitals and 384, 381 and 66 of the samples were from family replacement, paid and voluntary non-remunerated blood donors respectively.
Conclusion: Majority of the facilities studied screened for syphilis using non-specific method and most employed general quality principles that conform to National and Africa Society for Blood Transfusion guidelines. Syphilis sero-prevalence of 0.84% was recorded in this study.

French Title: Dépistage de la Syphilis chez les Donneurs de Sang au Nigéria: Application des Principes Généraux de Qualité

Contexte: La sécurité transfusionnelle est une préoccupation mondiale. L'OMS et la Société Africaine de Transfusion Sanguine recommandent au minimum le dépistage d'anticorps anti-Treponema palladium par le VDRL ou RPR sur toutes les unités de sang provenant de dons avant la transfusion. La mise en oeuvre du principe général de la qualité dans le dépistage des infections tranmissibles par tsransfusion, y compris la syphilis, est un facteur déterminant de la sécurité des transfusions sanguines.
Méthodes: Quarante-huit établissements de santé ont été recrutés pour l'étude entre Janvier et Juin 2018. Un questionnaire structuré auto-administré, des interactions physiques et des appels téléphoniques
ont été utilisés pour recueillir toutes les données pertinentes sur le système de la qualité, les types de donneurs de sang, le nombre total d’unités de sang dépistées et le taux de réactivité aux tests de dépistage de la syphilis.
Résultats: Une méthode de laboratoire de recherche sur les maladies vénériennes a été utilisée pour dépister tous les dons pour la syphilis dans 81,3% des installations dépistées.Vingt-sept des 39 établissements qui dépistaient la syphilis ont validé leurs kits ; 24 disposaient de procédures opératoires standardisées et d'un système de contrôle de la qualité, tandis que 33 et 6 établissements avaient acheté des réactifs pour le dépistage de la syphilis par l'intermédiaire des directions et des services hospitaliers. Au total, 98 478 unités de sang ont été collectées et testées pour la syphilis.  Sur les 831 échantillons trouvés réactifs, 405, 408 et 18 provenaient d'hôpitaux tertiaires, secondaires et privés respectivement, et 384, 381 et 66 des échantillons provenaient respectivement  de donneurs de remplacement familial, de donneurs de sang payés et de donneurs volontaires.
Conclusion La majorité des établissements dépistaient la syphilis
en utilisant une méthode non spécifique et la plupart des principes
de qualité généraux employés étaient conformes aux directives de
la AfSBT. Une prévalence de 0.84% pour la syphilis a été enregistrée
dans cette étude.




AJOL African Journals Online