Particularité du traitement à l’acide formique de varroa destructor (Acari, Varroidae), parasite d’apis mellifera dans les conditions tunisiennes

  • Faten Ben Abdelkader
  • Naima Barbouche
Keywords: Apis mellifera, varroa destructor, acide formique, infestation

Abstract

Varroa destructor est un acarien parasite de l’abeille responsable d’un  affaiblissement de la colonie et suspecté d’être impliqué dans les processus de mortalités hivernales. Pour contrôler ce parasite, plusieurs scientifiques et apiculteurs ont eu recours aux produits chimiques. En dépit de leur efficacité, la répétition de ces pesticides a causé certains problèmes comme la toxicité, la
résistance ainsi que la contamination des produits de la ruche. Pour ces raisons, les chercheurs tentent de trouver d’autres moyens relativement sûrs tels que l’acide formique. Le traitement par l’acide formique (AF) a été utilisé depuis plusieurs années en Europe pour tenter de lutter contre Varroa avec des concentrations de 80% et plus. Dans ce travail nous avons cherché à voir l’effet de l’AF sur Varroa et l’abeille dans les conditions tunisiennes.


Nos résultats ont montré que les fortes concentrations avaient des effets néfastes sur les abeilles alors qu’une concentration de 30 à 40% de l’acide formique a montré une efficacité de 90% et 75% respectivement sur les varroas phorétiques et de 90% sur les varroas dans le couvain operculé sans aucun effet sur la reine pour la concentration 30%. Ceci pourrait s’expliquer par les caractéristiques comportementales de l’abeille tunisienne Apis mellifera intermissa dans les conditions contraignantes du climat tunisien.

Mots clés : Apis mellifera, varroa destructor, acide formique, infestation

Published
2017-01-24

Journal Identifiers


eISSN: 0378-9721