PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Ghana Journal of Agricultural Science

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Agronomic potentials of quality protein maize hybrids developed in Ghana

P Y Sallah, S Twumasi-Afriyie, K Ahenkora, E A Asiedu, E Obeng-Antwi, S Osei-Yeboah, P P Frimpong-Manso, A Ankomah, B D Dzah

Abstract




A quality protein maize (QPM) hybrid programme was started in 1991 to develop and promote high and stableyielding QPM hybrids to increase production of
nutritionally superior maize varieties in Ghana. Six 3- way QPM hybrids developed from inbred lines originating from germplasm of the International Centre for Maize
and Wheat Improvement (CIMMYT) were evaluated on research stations and in farmers\' fields in Ghana from 1995 to 1996. In the on-station evaluations, grain yields across 10 sites in both years averaged 6.0 ton ha-1 for the three hybrids (GH132-28, GH110-5 and
GH2328-88), 5.22 ton ha-1 for Obatanpa, and 3.60 ton ha-1 for the local maize variety. In farmers\' fields, data from over 50 farm sites in 1995 and 1996 showed mean yields of 4.95 ton ha-1 for the three hybrids, and 4.28 ton ha-1 for Obatanpa compared to 3.59 ton ha-1 for farmers\' varieties. On the average, the hybrids were similar to Obatanpa in days to 50 per cent silking, but were shorter in plant height and ear placement. Consumer
preference tests showed that the three hybrids were rated similar to the local variety in popular traditional food preparations such as ‘kenkey\' and ‘tuo zafi\'. In 1997,
the National Variety Release Committee approved the release of GH132-28, GH110-5, and GH2328-88 under the local names Dadaba, Mamaba, and CIDA-ba, respectively. These hybrids are recommended for planting in all the major agro-ecologies to boost maize production in Ghana.

Les variétés de maïs hybride (Zea mays L.) dont
les plus sésirées que les variétés de pollinisation libre à cause de leur uniformté et leurs potentiels de rendement plus élevés. Pour augmenter la production de variétés de
maïs nutritionnellement supérieures au Ghana, I\'Institut de Recherche de Cultures a mis en place un programme hybrid de maïs protéique de qualité (MPQ) en 1991 pour
développer et promouvoir des hybrides de MPQ de rendement élevés et stable. Six hybrids en trois de MPQ développés d\'issu de la même souch provenant de germeplasmes de CIMMYT (Centre International pour I\'amélioration de maïs et de blé) étaient évalués aux
stations de recherches et aux champs d\'agriculteurs au Ghana de 1995 à 1996. Dans les évaluations sur place, les rendements de grain à travers 10 sites dans les deux années
ont atteint la moyenne de 6.0 ton ha-1 pour les trois hybrids (GH132-28, GH110-5 et GH2328-88), 5.22 ton ha-1 pour \'Obatanpa\' et 3.60 ton ha-1 pour la variétés de maïs local.
Sur les champs d\'agriculteurs des données de plus que 50 sites de champs en 1995 et 1996 montraient les rendements moyens de 4.95 ton ha-1 pour les trois hybrids
et 4.28 ton ha-1 pour les \'Obatanpa\' comparées à 3.59 ton ha-1 pour les variétés d\'agriculteurs. En moyenne, les hybrides étaient semblables à \'Obatanpa\' en jours jusqu à
50% d\'apparition de soie maïs étaient plus courtes en taille de plante et en placement d\'épi. Les essais de préférence de consommateur montraient que les trios
hybrides étaient évalués semblables à la variété locale dans les préparations de nouriture traditionnelle populaire telle que \'kenkey\' et \'tuo zafi\'. En 1997, le comité pour la
mise en vente de Variété Nationale a approuvé la mise en vente de GH132-28, GH110-5 et GH2328-88 sous les noms locaux respectifs de Dadaba, Mamaba, et CIDA-ba.
Ce hybrides sont recommandés pour la popultion dans toutes les agroéclogies majeures pour stimuler la production de maïs au Ghana.

Ghana Journal of Agricultural Science Vol. 40 (1) 2007: pp. 81-89



http://dx.doi.org/10.4314/gjas.v40i1.2157
AJOL African Journals Online