PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

International Journal of Biological and Chemical Sciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Etude écologique du Parc National de Mozogo-Gokoro (Cameroun): prospections préliminaires de la flore ligneuse et du sol pour sa conservation et son aménagement

RC Sandjong Sani, M Ntoupka, A Ibrahima, V Toua

Abstract


La conservation et la gestion rationnelle des aires protégées requièrent des études préalables de caractérisations écologique et floristique. Dans cette optique, il a été envisagé des prospections de base de la flore ligneuse et du sol pour l’aménagement du Parc National de Mozogo-Gokoro (PNMG), situé en zone sahélo-soudanienne, région de l’Extrême-Nord au Cameroun. Les données obtenues décrivent un sol favorable à la production végétale : texture sablo-limoneuse, activités biologiques présentes et absence d’érosion. La végétation présente une physionomie de forêt sèche claire à dense. La diversité compositionnelle montre sa grande richesse floristique, avec 62 espèces de ligneux identifiées. L’indice de Shannon est évalué à 3,75 bits avec une équitabilité de 0,84. Dans sa structure, il peut être relevé une densité très élevée (2972 tiges/hectare) et la forte représentativité des moyennes et hautes tiges, preuves de sa grande préservation. Les types phytogéographiques rapprochent la végétation des zones soudaniennes à guinéennes. Ces caractéristiques peuvent lui conférer le statut d’écosystème de référence montrant un transfert d’espèces des zones guinéennes et soudaniennes au sahélien, malgré les menaces anthropiques notées. Ces spécificités floristiques peuvent s’expliquer par les mesures de conservation appliquées, la pédologie et la topographie (bas-fond, piémont). L’obtention d’attributs vitaux, de façon plus approfondie, pourrait confirmer ces analyses et contribuer plus significativement à son processus d’aménagement.


Mots clés : Pré-inventaire, diversité compositionnelle, structure, écosystème de référence, menaces anthropiques, aire protégée




http://dx.doi.org/10.4314/ijbcs.v7i6.21
AJOL African Journals Online