Caractérisation des pratiques d’embouche bovine dans l’Ouest du Burkina Faso

  • HO Sanon
  • A Drabo
  • M Sangare
  • T Kiendrebeogo
  • A Gomgnibou
Keywords: Embouche bovine, semi intensif, intensif, marge bénéficiaire.

Abstract

Les pratiques d’embouche bovine dans la zone Ouest du Burkina Faso ont été analysées à travers des enquêtes formelles et des observations de terrain auprès des producteurs dans trois régions administratives (Boucle du Mouhoun, Cascades et Hauts Bassins). Quarante neuf emboucheurs, identifiés avec l’appui des services techniques ont été interviewés à partir de questionnaires portant sur les caractéristiques des éleveurs et leurs exploitations, la conduite de l’activité d’embouche, les aspects  économiques et les contraintes rencontrées. Les opérations d’embouche rencontrées dans la zone d’étude sont classées en trois types : semi intensif, intensif 1 et intensif 2. Les modes de conduite du troupeau sont la stabulation permanente en types intensifs, le pâturage et la stabulation en embouche semi-intensive. Tous les ateliers utilisent des aliments
grossiers, des concentrés et des minéraux à des taux variables suivant les types d’embouche. Les concentrés sont beaucoup plus utilisés en types intensifs. Le nombre d’animaux embouchés par rotation est plus élevé en
embouche intensive (50 têtes, contre 07 en embouche semi-intensive). L’activité est jugée rentable par l’ensemble des emboucheurs enquêtés. La marge bénéficiaire moyenne par tête est plus importante en type intensif 1 (150 019 FCFA) comparé à intensif 2 (66 397 FCFA) et semi intensif (50 504 FCFA). Cependant, l’activité connaît des insuffisances et des  contraintes d’ordre alimentaire, commercial, sanitaire, technique, etc.

Mots clés : Embouche bovine, semi intensif, intensif, marge bénéficiaire.
Published
2014-08-28
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631