PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

International Journal of Biological and Chemical Sciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Récente recomposition des populations de tiques prévalent en Côte d’Ivoire

A Toure, CA Diaha, I Sylla, K Kouakou

Abstract


Une étude transversale a été conduite dans 5 villes des régions centre, est, ouest et nord de la Côte d’Ivoire au cours des mois de septembre, octobre et novembre 2011. Le but était de savoir si Rhipicephalus (Boophilus) microplus était présente dans d’autres régions hormis le  sud-ouest, et la nouvelle composition des populations de tiques infestant les bovins dans ces régions. Au cours de cette étude, des tiques ont été récoltées sur un échantillon de 6 animaux dans chacun des 25 élevages répartis dans les quatre régions : centre, ouest, est et nord. Six espèces de tiques appartenant à trois genres ont été identifiées. Ce sont: Amblyomma variegatum (toutes les régions) ; Rhipicephalus (Boophilus) microplus (toutes les régions), Rhipicephalus (Boophilus) decoloratus
(région est seulement), Hyalomma truncatum (régions nord, est et ouest), Rhipicephalus sanguineus (centre et nord) et Rhipicephalus senegalensis (région centre seulement). L’espèce la plus dominante, observée pendant la période d’étude, a été Rhipicephalus (Boophilus) microplus. En effet, elle est non seulement présente dans toutes les régions, mais aussi  majoritaire. La répartition géographique de ces espèces de tiques,  parasites des bovins, a donc été établie.


Mots clés : Tiques, bovin, régions, Côte d’Ivoire.




http://dx.doi.org/10.4314/ijbcs.v8i2.15
AJOL African Journals Online