PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

International Journal of Biological and Chemical Sciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Le phosphore limite-t-il la production intensive du riz dans la plaine de Bagré au Burkina Faso ?

Z Segda, PL Yameogo, A Mando, S Kazuki, MCS Wopereis, MP Sedogo

Abstract


Le phosphore (P) est un élément important dans la nutrition minérale du riz et dans l’élaboration du rendement paddy. Des essais soustractifs ont été conduits en milieu paysan dans la plaine rizicole de Bagré au cours de trois campagnes successives pour évaluer l’effet de l’application de P sur le rendement paddy. La capacité nutritive du sol en phosphore a varié entre 7 et 15 kg P ha-1. L’application de P a augmenté l’efficacité physiologique interne de P qui a varié entre 211 et 290 kg paddy kg-1 P (moyenne 249 kg kg-1). L’efficacité agronomique de P a été de 33,7 kg paddy kg–1 de P appliqué. L’augmentation de rendement due à l’application de phosphore a été de 19%. En moyenne, 70% du phosphore total absorbé est contenu dans les grains. L’évolution du rendement paddy indique que P est le second facteur limitant dans la plaine de Bagré après l’azote. L’application de P_engrais à une dose moyenne de 30 kg P ha-1 était suffisante pour compenser les pertes dues aux exportations. Le phosphore limite la production de riz à Bagré mais son application comme engrais contribue à améliorer les rendements paddy et à compenser les pertes de P du système.

Mots clés : Capacité nutritive des sols, rizières, efficacité d’utilisation de nutriments, bilan minéral.




http://dx.doi.org/10.4314/ijbcs.v8i6.43
AJOL African Journals Online