Teneurs en hormones dans les tissus des organes aériens de Faidherbia albida (Del) A. Chevalier en saison pluvieuse

  • SL Nanema
  • R Nana
  • B Badiel
  • B Konate
  • MM Nguinambaye
  • Z Tamini
Keywords: Hormones végétales, organes aériens, phénologie foliaire.

Abstract

La présente étude est axée sur des observations, des prélèvements d’organes sur des sujets sains, l’extraction des hormones et leur dosage spectrophotométrique. Les observations phénologiques de cinq pieds, de juin à octobre, ont permis de noter une défeuillaison de juin à juillet et une feuillaison à partir de fin septembre. Les analyses effectuées sur les feuilles, les écorces et les rameaux révèlent des taux variables de phytohormones. Ainsi, en fonction de l’organe et de la période, la teneur en auxine AIA3 a varié de 0,3 à 1,5 mg/kg de matière végétale fraîche, celle en gibbérelline GA3, de 1,5 à 3 mg/kg et celle en kinétine de 1,4 à 3 mg/kg. Cette variation est croissante pour l’AIA3 et la kinétine et décroissante pour la gibbérelline au niveau des écorces. Une tendance similaire est observée au niveau des rameaux. Cependant, dans les feuilles, les trois hormones ont évolué à la hausse à partir de fin juillet. Il existe une corrélation entre ces différentes hormones. La production de l’AIA3 influence négativement sur celle de la gibbérelline. Aucun effet significatif de l'AIA3 et de GA3 sur la kinétine n’est noté. L’objectif est de contribuer à une meilleure connaissance de la physiologie de l’espèce.

Mots clés : Hormones végétales, organes aériens, phénologie foliaire.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631