PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

International Journal of Biological and Chemical Sciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Multiplication végétative de Cola acuminata (Pal. de Beauv.) Schott & Endlicher par marcottage à Kisangani, République Démocratique du Congo

Augustin Paluku, Marcel Bwama, Albert Okungo, Patrick Van Damme

Abstract


A Kisangani, le kolatier, Cola acuminata est utilisé à des fins thérapeutiques et sociales et procure des revenus non négligeables aux personnes impliquées dans sa filière. Les produits de kolatier (noix, écorce, feuille) sont obtenus par des récoltes en forêt qui est pourtant menacée. Sa domestication est une nécessité. La présente étude avait pour objet de déterminer le diamètre et l’orientation des branches pour la multiplication végétative de kolatier. La technique de marcottage aérien a été utilisée. Trois classes de diamètre (2,0-2,9 ; 3,0-3,9 et 4,0-4,9 cm) et deux orientations (plagiotrope et orthotrope) des branches ont été investiguées pour leurs effets sur l’enracinement. Les résultats ont montré que les racines apparaissent à partir de la 6e semaine après la pose des marcottes. Des taux d’enracinement de 82,2 ± 5,7% et 75,5 ± 6,4% ont été obtenus avec les branches orthotropes et plagiotropes respectivement. Les différentes classes de diamètre de branches ont donné 76,7 ± 7,8% ; 63,3 ± 8,9% et 43,3 ± 9,2% pour 4,0 - 4,9 cm ; 3,0 - 3,9 cm et 2,0 - 2,9 cm respectivement. Ces résultats indiquent que C. acuminata répond bien à la technique de marcottage, et que les branches orthotropes de diamètre compris entre 4 et 4,9 cm sont bien indiquées pour un enracinement meilleur des marcottes. La technique de marcottage peut de ce fait être utilisée pour la multiplication conforme des individus élites chez cette espèce.

Mots clés : Marcottes, diamètres, orthotrope, plagiotrope, enracinement.




AJOL African Journals Online