PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

International Journal of Biological and Chemical Sciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Données entomologiques préliminaires pour la mise en place d’une pulvérisation intra-domiciliaire à grande échelle dans la commune de Corpargo au Nord-Est du Bénin

Anges Yadouleton, Rock Aikpon, Geraldo Houndeton, Sidick Aboubacar, Fabrice Ursins, Carine Tchibçozo, Achaz Agolinou, Martin Akogbeto

Abstract


Au Bénin, la diversité bioclimatique du sud forestier au nord savanicole induit des faciès de transmission de paludisme très varié. Mais peu de travaux ont été réalisés sur la transmission du paludisme en zone de savane sèche au nord du pays. C’est dans ce cadre qu’une étude sur la variation saisonnière de la transmission du paludisme en prélude à la mise en place d’une Pulvérisation Intra Domiciliaire (PID) à grande échelle dans la commune de Corpargo au Nord-Est du Bénin a été initiée. Dans un premier temps, des captures de moustiques sur appât humain ont été effectuées dans deux villages à un rythme de 2 nuits consécutives par mois. Ces captures sur appât humain ont été complétées par des captures au pyrèthre effectuées à l’intérieur des maisons et ceci 2 fois par mois dans 10 habitations choisies également dans les mêmes zones de capture afin de connaître la diversité de la faune culicidienne. Dans un deuxième temps, le thorax des moustiques capturés sur appât humain a été utilisé pour rechercher la positivité en protéines Circum sporozoïte (CS) de Plasmodium falciparum par la méthode de titrage immunoenzymatique (ELISA-CSP). Cette étude a révélé la présence de plusieurs espèces de moustiques dont Anopheles gambiae s.s (30% de la population collectée) avec une densité agressive moyenne mensuelle de 3,65 piqûres par homme et par nuit. Cette espèce de An. gambiae retrouvée est responsable de la transmission du paludisme tout au long de l’année. Cette étude montre une fois encore que An. gambiae s.s reste le principal vecteur de la transmission du paludisme avec de fortes densités agressives dans cette commune. Ces données de base seront d’une grande utilité dans la mise en place des stratégies de la PID, gage de la réduction du taux de mortalité dȗ au paludisme dans cette région.

Mots clés: Anopheles gambiae, paludisme, transmission, Copargo, Benin.




AJOL African Journals Online