PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

International Journal of Biological and Chemical Sciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Qualité microbiologique du garba, un aliment de rue de Côte d'Ivoire

Adjo Thérèse Anoman, Marina Koussemon, Kouadio Ignace Kouassi, Yolande Ake Assi

Abstract


Cette étude s’inscrit dans le cadre de la sécurité sanitaire des aliments de rue notamment le garba qui est très consommé en Côte d’Ivoire. L’objectif de ce travail est l’étude de la qualité microbiologique du garba, un mets ivoirien à base d’attiéké (semoule de manioc) et de thon frit. Pour ce faire, trois cent (300) échantillons de garba ont été prélevés dans quatre communes du district d'Abidjan (Abobo, Cocody, Port bouêt et Yopougon) et analysés. Le dénombrement des différents microorganismes a été effectué selon des méthodes normalisées NF ISO 4833 (2013), NF ISO 4832 (2006), NF ISO 16649-2(2001), NF ISO 15213 (2003), NF ISO 6888-1(2003), ISO 21527(2008) et ISO 7932 (2004) et NF ISO 6579 (2002). Les résultats ont montré la présence de germes aérobies mésophiles, de coliformes thermotolérants notamment Escherichia coli et des levures et moisissures avec des charges minimales respectives de 4,8 106 UFC.g-1, 9,8 103 UFC.g-1, 4,4 102 UFC.g-1et 3,0 103 UFC.g-1. Malgré l'absence de pathogène vrai tels que Salmonella et Bacillus cereus, il ressort que la majorité des échantillons de garba qui proviennent des quatre communes ont une qualité microbiologique non satisfaisante. De tels résultats suggèrent un potentiel risque de toxi-infection alimentaire pour les consommateurs de garba.

Mots clefs: Attiéké, thon, germes, microbiologie, aliment de rue.




AJOL African Journals Online