PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

International Journal of Biological and Chemical Sciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Contamination des escargots prélevés dans la vallée de l’Ouémé au Bénin par des métaux lourds et évaluation des risques sanitaires

Mahoudjro Roméo Adamou, Elisabeth Yehouenou Azehoun Pazou, Adjouavi Yvette Deguenon

Abstract


Les escargots de la famille des Achatinidae, très appréciés par les populations béninoises, sont des espèces qui ont la capacité d’absorber et de concentrer dans leur organisme certaines substances chimiques toxiques comme les métaux lourds. La présente étude a pour objectif de déterminer la concentration des métaux lourds (Pb et Cd) dans deux espèces d’escargots bouillis et frits de la vallée de l’Ouémé et d’évaluer les risques sanitaires encourus par les populations. La méthode d’analyse utilisée pour le dosage des métaux lourds dans les échantillons des espèces Archachatina marginata et Limicolaria spp collectés est la voltampérométrie inverse. Il ressort des résultats que dans les escargots bouillis, les concentrations moyennes du cadmium et du plomb varient respectivement entre 0 et 0,046 mg/kg puis entre 0,035 et 0,096 mg/kg pour Archachatina marginata et entre 0 et 0,422 mg/kg puis entre 0,016 et 1,024 mg/kg pour Limicolaria spp. Dans les escargots frits, les concentrations moyennes du cadmium et du plomb varient respectivement entre 0,003 et 0,067 mg/kg puis entre 0,023 et 0,062 mg/kg pour l’Archachatina marginata et entre 0 et 0,769 mg/kg puis entre 0 et 0,275 mg/kg pour Limicolaria spp. L’évaluation des risques sanitaires a révélé que le quotient de danger du cadmium est supérieur à 1 pour les adultes et les enfants dans les deux espèces d’escargots bouillis et frits dans plusieurs localités. La consommation des escargots provenant de ces localités présenterait donc un danger pour la santé des adultes et encore plus des enfants à cause de l’accumulation du cadmium dans la viande des escargots malgré les méthodes de cuisson. Il urge donc que les populations réduisent la quantité d’escargots consommés par repas ainsi que la fréquence.

Mots clés: Escargots, métaux lourds, risques sanitaires, vallée de l’Ouémé.

English Title: Contamination of snails collected in the Ouémé valley in Benin by heavy metals and health risk assessment

Snails meat of the Achatinidae family, highly appreciated by Beninese, are species that have the capacity to absorb and concentrate in their body some toxic chemicals such as heavy metals. The present study aims to determine heavy metals concentration (Pb and Cd) in two species of boiled and fried snails of the Ouémé valley and to evaluate the health risks to the populations. Analytical method used for the determination of heavy metals in samples of the species Archachatina marginata and Limicolaria spp collected is reverse voltammetry. Results showed that in the boiled snails, the mean concentrations of cadmium and lead ranged from 0 to 0.046 mg/kg and from 0.035 to 0.096 mg/kg for Archachatina marginata and from 0 to 0.422 mg/kg and from 0.016 to 0.022. 1.024 mg/kg for Limicolaria spp. In fried snails, the mean concentrations of cadmium and lead range from 0.003 to 0.067 mg/kg and from 0.023 to 0.062 mg/kg for Archachatina marginata and from 0 to 0.769 mg/kg and from 0 to 0.275 mg/kg for Limicolaria spp. Health risk assessment revealed that the hazard quotient for cadmium is greater than 1 for adults and children in both boiled and fried snail species in many localities. Consumption of snails from these localities would therefore pose a danger to adults health and even more children because of cadmium accumulation in snail meat despite the cooking methods. It is therefore urgent that populations reduce snails amount consumed per meal and the frequency. 

Keywords: Snails, heavy metals, health risks, Ouémé Valley.

 




AJOL African Journals Online