PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

International Journal of Biological and Chemical Sciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



La flore adventice des cultures cotonnières dans le Sénégal Oriental et en Haute Casamance

Ndongo Diouf, Mame Samba Mbaye, Moustapha Gueye, Birane Dieng, César Bassene, Kandioura Noba

Abstract


Au Sénégal, les adventices sont l’une des principales contraintes à la production cotonnière. La présente étude a pour objectif de caractériser la flore adventice des cultures cotonnières au Sénégal. Des relevés phytosociologiques ont été réalisés durant les campagnes agricoles 2016, 2017 et 2018 dans les stations de recherche de l’ISRA (Institut Sénégalais de Recherche Agricole), dans les AMEX (Antenne Multilocale d’Expérimentation) de la SODEFITEX (Société de Développement de Fibres Textiles du Sénégal) et en milieu paysan. Grâce aux inventaires phytosociologiques par la technique du « tour de champs » qui consiste à parcourir toute la parcelle dans toutes ces directions pour répertorier toutes les espèces même les plus rares. Les résultats de cette étude montrent que cette flore est riche de 204 espèces réparties en 118 genres et 35 familles. Ces dernières sont dominées par les Fabaceae (22,1%), Poaceae (20,1%), les Malvaceae (9,3%) et les Cyperaceae (7,8%). Les Dicotylédones sont dominantes avec 68,6% des espèces. Cette flore est nettement dominée par les thérophytes avec 81,4%. Sur le plan de la répartition géographique, les espèces à affinité pantropicales et d’origine Africaines sont dominantes et elles regroupent près de 74,1% des espèces répertoriées. Le bassin cotonnier sénégalais est aussi caractérisé par une homogénéité floristique. Ce travail a permis de caractériser la flore adventice des cultures cotonnières dans le Sénégal oriental et en haute Casamance. 

Mots clés : Flore, adventice, Coton, Bassin cotonnier du Sénégal, ISRA

 

English Title: Weed flora of cotton crops in Eastern Senegal and Upper Casamance

In Senegal, among the factors limiting cotton production, weeds competition had been identified as a major obstacle in increasing the fibber yield. This study was carried out in Eastern Senegal and Upper Casamance to characterize the weed flora of cotton. It aimed to establish the taxonomical, life forms and chorological spectra of weed species. Therefore, floristic surveys were carried out during 2016, 2017 and 2018 crop years in cotton fields and in stations. The "field tower" technique, which consists of taking stock of all species in a defined area, has been adopted. The results revealed that flora consisted of 204 species distributed in 118 genera and 35 families. The families with the highest species richness were Fabaceae (22.1%), Poaceae (20.1%), Malvaceae (9.3%) and Cyperaceae (7.8%) which account for sixty percent of recorded species. Dicotyledon was the most important form with 68.6 percent of recorded species. Spectrum analysis indicated that the flora is largely dominated by therophytes, which includes 81.4% of the recorded species. The study of the biogeographical distribution showed that african and pantropical species predominate with 74.1 percent of the flora. The Senegalese cotton basin is also characterized by a homogeneity in the floristic composition despite some variations 

Keywords: Weeds, flora, Cotton Basin of Senegal, Senegal.




AJOL African Journals Online