Quantification de la Biomasse et stockage du carbone du massif forestier de l’Ecole Nationale des Eaux et Forêts de Dindéresso province du Houet au Burkina Faso

  • Wendsom Osée Ouedraogo
  • Alain P.K. Gomgnimbou
  • Saïdou Santi
  • Daniel Ilboudo
  • Aboubacar Toguyeni
Keywords: Biomasse, stock de carbone, changement climatique, savane, zone soudanienne, Burkina Faso

Abstract

La dégradation forestière provoque la perte de carbone et contribue indirectement au changement climatique. Afin d’évaluer la contribution du massif forestier de l’Ecole Nationale des Eaux et Forêts (ENEF) à l’atténuation du changement climatique, une étude d’estimation du stock de carbone a été menée. Dans cette étude, la quantité de carbone ligneux a été estimée dans des placettes carrées de 900 m2 pour la savane, 400 m2 pour la plantation de Tectona (P Teck) et 2500 m2 en zone agroforestière (Z Agf). L’équation de type polynomial et le modèle allométrique ont été utilisés pour l’évaluation du stock de carbone. Dans la savane, le carbone stocké dans la biomasse épigée s’élève à 17,66 ± 22,05 tC/ha et celui de la biomasse hypogée ainsi que de la végétation herbacée ont été respectivement de 2,28 ± 2,41 tC/ha et de 1,39 ± 0,61 tC/ha. Au niveau de la plantation de teck et de la zone agroforestière, les quantités de carbone contenues dans la biomasse aérienne ligneuse ont été respectivement de 54,38 ± 12,04 tC/ha et 2,50 ± 3,28 tC/ha contre 7,09 ± 1,40 tC/ha et 0,35 ± 0,42 tC/ha dans les racines. Cette étude contribue à la compréhension de l’apport de la savane, de la plantation et du système agroforestier ; à la séquestration du carbone. Des actions de renforcement du potentiel ligneux de cet écosystème s’imposent pour minimiser la dégradation de ce site à long terme et afin qu’il soit une source durable de séquestration du carbone. .

Mots clés : Biomasse, stock de carbone, changement climatique, savane, zone soudanienne, Burkina Faso.

 


Forests degradation causes carbon loss and contributes indirectly to climate change. In order to estimate the contribution of the forest of ENEF (called Ecole Nationale des Eaux et Forêts) forest in the mitigation of climate change, a work based on carbon stock in the forest was implemented. In this study, the quantity of ligneous carbon was estimated in some squares of 900 m 2 for the savannah, 400 m2 for the Tectona plantation (P Teck) and 2500 m2 for the agroforestry area (Z Agf). The equation polynomial and the allometric standard were used to evaluate carbon storage. In savannah, the carbon stocked in above ground biomass was 17.66 ± 22.05 tC/ha. The contribution roots and herbaceous is respectively 2.28 ± 2.41 tC/ha and 1.39 ± 0.61 tC/ha. In teak plantation and agroforestery land, the carbon stocked in AGB was respectively 54.38 ± 12.04 tC/ha and 2.50 ± 3.28 tC/ha. Concerning the roots, it is respectively 7.09 ± 1.40 tC/ha and 0.35 ± 0.42 tC/ha. The actions to strengthen the wood potential of this ecosystem are needed to minimize the degradation of this site in the long term and to be a source of carbon sequestration.

Keywords : Biomass, carbon storage, climate change, savannah, soudanian zone, Burkina Faso.

Published
2020-02-13
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631