Woody plant communities of Comoe-Leraba reserve: Characterisation and impact of soils on their distribution

  • Assan Gnoumou
  • Savadogo Salfo
  • Adjima Thiombiano
Keywords: Plants communities, phytosociology, soils parameters, Burkina Faso, Groupements végétaux, phytosociologie, facteurs édaphiques, Burkina Faso.

Abstract

The protected areas are worth great in vegetation conservation; this supported their interest in scientific research on the tools being able to be used for their sustainable management. The present study enters within the framework of a better knowledge of Comoé-Léraba reserve plants communities’ and the soils conditions which explained their distribution, in the aim to make better decisions for it conservation. The objective of the survey is to discriminate the plants communities in relation to soils’ physicals and chemicals parameters which control their distribution. Thus, 368 physociological plots have been done in the field by applying Braun-Blanquet (1932) method and then the plants communities’ package has been carried out in CANOCO software. In related to each ecosystem, 11 plants communities’ have been clearly defined, according the phytosociological statements (DCA). Among these communities four news syntaxons were determined based on previous studies in the same phytogeographical zones. Then their direct ordination (CCA) with soil’s (physical and chemical) parameters, shows that plants communities’ distribution is governed mainly by the water regulation on the ground and also its texture. The obtained results will certainly contribute to lay down a constant policy maker in biodiversity conservation.

Lieux de refuge et de conservation de la végétation, les aires protégées sont des zones potentiellement diversifiées. Elles suscitent un grand intérêt pour la recherche en vue de découvrir des outils pouvant servir à leur gestion durable. La présente étude entre dans le cadre d’une meilleure connaissance des communautés végétales de la réserve de la Comoé-Léraba et des conditions édaphiques qui sous-tendent leur installation en vue de faciliter les prises de décisions entrant dans le cadre de sa conservation. Ainsi, l’objectif était de discriminer les groupements végétaux en relation avec les paramètres édaphiques qui gouvernent leur distribution. Sur le terrain, 368 relevés physociologiques ont été réalisés en appliquant la méthode de Braun Blanquet (1932) et l’individualisation des groupements végétaux a été réalisée grâce au logiciel CANOCO. L’analyse a permis de discriminer 11 groupements végétaux dont la classification syntaxonomique révèle quatre nouveaux taxons comparativement aux études réalisées dans les zones phytogéographiques similaires. L’ordination directe (CCA) intégrant les paramètres physiques et chimiques des sols, permet de considérer la texture et les paramètres hydriques des sols comme étant les plus efficients dans la distribution des groupements végétaux. Les résultats obtenus contribueront certainement à définir une politique soutenue de la conservation de la biodiversité.

Published
2021-03-25
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631