Niveau d'infestation des arbres fruitiers des groupements végétaux par Phragmanthera capitata (Sprengel) S. Balle (Loranthaceae) dans la région littorale du Cameroun

  • DS Dibong
  • NL Engong Obiang
  • N Din
  • DV Taffouo
  • H Fankem
  • G Salle
  • A Akou

Abstract

Au Cameroun, Phragmanthera capitata parasite de nombreuses essences ligneuses sauvages et cultivées, et est responsable de la réduction de leur rendement. L’optique de cette étude est de justifier le comportement de cette Loranthaceae ubiquiste dans les groupements végétaux homogènes et hétérogènes des sites retenus du littoral camerounais. Les groupements végétaux homogènes sont des plantations agricoles
constituées de Hevea brasiliensis et appartenant à la société Hévéa du Cameroun (Hévécam) située à Nyétté. Les groupements végétaux hétérogènes appartiennent à quatre sites de la région de Douala : un verger à Makondo et une plantation agricole paysanne à Cola acuminata à Penja, deux jardins de cases (Logbessou et axe routier aéroport-Bonanjo). Sur chaque arbre hôte ont été notés: le diamètre du tronc à 1,30 m du sol, les différentes espèces de Loranthaceae reconnues et le nombre de touffes comptées. Dans les groupements végétaux hétérogènes, 16 espèces hôtes réparties dans 12 genres et 10 familles sont parasitées par P. capitata. Cette dernière est la plus fréquente et la plus abondante de toutes les Loranthaceae et sa dissémination est facilitée par des facteurs d’origine anthropique. Il est indispensable et urgent de mettre en place un programme de recherche de lutte ciblée pour les plantes fruitières et ornementales.
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631