Ingestion volontaire et préférences alimentaires chez des moutons Djallonké nourris avec des graminées et des légumineuses fourragères tropicales cultivées au Bénin

  • S Babatounde
  • M Oumorou
  • VI Tchabi
  • T Lecomte
  • M Houinato
  • C Adandedjan

Abstract

Les comportements alimentaires des moutons Djallonké sont étudiés au moyen de 6 espèces de graminées (Andropogon gayanus, Panicum maximum local, Pennisetum purpureum, Panicum maximum var. C1, Panicum maximum var. T58, Brachiaria ruziziensis) et 4 légumineuses fourragères cultivées (Aeschynomene histrix, Stylosanthes fructicosa, Mucuna pruriens var. utilis, Cajanus cajan) récoltées et distribuées aux animaux au stade feuillu ou floraison de leur développement végétatif. P. maximum local, P. maximum var. C1 et Pennisetum purpureum sont les mieux ingérés. Les plus faibles valeurs d’ingestion sont enregistrées au stade de 3–4 feuilles par talle pour B. ruziziensis et floraison chez A. gayanus et P. maximum var. T58. B. ruziziensis est peu apprécié par rapport à Pennisetum purpureum et aux P. maximum. Les animaux préféraient les feuilles du Pennisetum purpureum à celles des P. maximum. Entre les P. maximum, le local est ingéré préférentiellement par rapport aux espèces sélectionnées. Les légumineuses sont mieux ingérées en début de floraison. L’ingestion de S. fructicosa a diminué entre les stades. C. cajan est peu ingérée par les animaux quel que soit son stade. En floraison, les feuilles de M. pruriens var. utilis sont préférentiellement ingérées par rapport à celles d’A. histrix et de S. fructicosa. © 2010 International Formulae Group. All rights reserved.

Mots clés : Comportements alimentaires, ovins, stades de développement, composition chimique, Bénin.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631