Application des méthodes DRASTIC et SI pour l’étude de la vulnérabilité à la pollution par les nitrates (N03 -) de la nappe de Bonoua (Sud-Est de la Côte d’Ivoire)

  • GE Ake
  • HB Kouadio
  • K Dongo
  • B Dibi
  • FK Kouame
  • J Biemi

Abstract

Le développement des cultures agro-industrielles à forte utilisation des fertilisants chimiques dans la région de Bonoua (Sud-Est de la Côte d’Ivoire), constitue un risque important de contamination des eaux
souterraines. La vulnérabilité à la pollution de la nappe de cette région a été étudiée par deux méthodes différentes mais complémentaires : la méthode DRASTIC (qui évalue la vulnérabilité intrinsèque) et la
méthode SI (qui évalue la vulnérabilité spécifique). La validation de cette application a été testée en comparant la distribution des nitrates dans les eaux de la nappe de Bonoua et la répartition des différentes classes de
vulnérabilités établies. Trois classes de vulnérabilité (moyenne, forte et très forte) ont été identifiées aussi bien par la méthode DRASTIC que par la méthode SI (très faible, élevée et très élevée). Une analyse intégrée révèle que la classe forte avec 66,18% (pour la méthode DRASTIC) et la classe très élevée 52% (pour celle de SI) sont les plus dominantes. En outre, la méthode SI évalue mieux la vulnérabilité à la pollution aux nitrates avec un taux de coïncidence de 81,13% entre les concentrations en nitrates des eaux de la nappe et les différentes classes de vulnérabilité établies contre 77,35% pour la méthode DRASTIC. Ces résultats constituent un guide pour les décideurs en matière de protection des zones jugées sensibles à la pollution aux nitrates et d’identification des sites devant abriter ultérieurement des infrastructures socio-économiques.
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631