Effet de la mobilité du soufre et ses dérivés sur la qualité des eaux dans un contexte de dépôt mal contrôlé :Etude de cas

  • D Mama
  • M Aina
  • B Yao
  • V Deluchat
  • M Boukari
  • B Guedegbe
  • M Baudu

Abstract

Le soufre solide au contact de l’eau à température élevée, peut par oxydation produire des dérivées qui peuvent contribuer directement ou indirectement à la dégradation des matériaux et de la qualité des milieux
récepteurs (air, sol et eau) et avoir des effets nocifs sur la santé. A Parakou, au nord du Bénin (Afrique de l’Ouest), se pratique depuis plus de 10 ans, le stockage à l’air libre du soufre granulaire (16 000 tonnes
en moyenne par an), qui est une marchandise en transit pour la République du Niger. L’objectif du présent article est de mettre en relief la mobilité du soufre de ce dépôt et son impact sur la qualité de la ressource en eau. Les acides dérivés du soufre et les métaux toxiques issus de la corrosion des matériaux autour du site, ont eu pour conséquence la dégradation de la qualité des eaux des puits par la modification des caractéristiques physico-chimiques et microbiologiques avec :- un taux moyen variant de 282 clostridium perfergens / 100 ml d’eau (puits hors de la zone de drainage) et 13 018 clostridium perfergens / 100 ml (puits situés en zone de drainage du soufre) ; - des concentrations de 0,01 mg Pb/L et 0,05 mg Zn/L (puits hors site de stockage) à 1,55 mg Pb/L et 0,39 mg Zn/L (puits en zone de drainage). Le rôle joué par les eaux de ruissellement, le vent et les fortes températures (climat subtropical) a été pris en compte et mis en relief.
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631