Réponse glycémique induite par quatre boissons alcoolisées locales du Bénin chez des sujets adultes jeunes sains

  • MG Assoumanou
  • DH Saka
  • SA Akpona

Abstract

La consommation d’éthanol inhibe la néoglucogenèse et peut théoriquement diminuer la réponse glycémique postprandiale. L’objectif de cette étude était d’explorer les effets de quatre boissons alcoolisées
locales du Bénin consommées à jeun et avec du pain, sur la réponse glycémique chez des sujets adultes jeunes sains. Après avis éthique, 40 sujets (24 hommes, 16 femmes), volontaires, ont été sélectionnés parmi les étudiants de l’Université de Parakou (Bénin) et répartis en 4 groupes de 10. Chaque groupe de sujets a consommé 1000 KJ de l’une des quatre boissons (tchoukoutou, sodabi, vin de palme frais, vin de palme
fermenté) seule et accompagnée de 100 g de pain de blé. La réponse glycémique pendant 2 heures a été évaluée à partir des glycémies veineuses. A jeun, le vin de palme fermenté était la boisson qui a le plus réduit la glycémie postprandiale (95,72%) tandis que consommées avec du pain, la plus grande réduction de la glycémie a été observée avec le vin de palme frais (64,06%). Le tchoukoutou avait l’index glycémique le plus élevé
(20,59%) tandis que le vin de palme fermenté possédait la charge glycémique la plus élevée (115,43%). Cette étude permet d’envisager l’utilisation de ces boissons alcoolisées locales dans la prise en charge diététique du diabète sucré.
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631