Asymétrie des Monnaies : Quel Effet sur la Dette Publique des pays membres de la CEMAC ?

  • Scott Régifère Mouandat

Abstract

Objet : L’asymétrie des monnaies est un phénomène qui touche les pays en développement en raison de leur dépendance à l’emprunt international libellé en devises et de la faiblesse de leurs monnaies. Une telle situation pourrait avoir des effets négatifs aussi bien dans la sphère privée que publique. Le présent article a alors pour objet de vérifier si un tel phénomène affecte la dette publique dans les pays en développement membres d’une union monétaire telle que la CEMAC.
Méthodologie : Nous utilisons une modélisation en panel dynamique fondée sur l’estimateur des moindres carrés dynamiques à correction d'erreur sur la période 1980-2017.
Résultats : Nous trouvons que ce phénomène accroît le coût de la dette dans les pays membres de la CEMAC seulement à court-terme et est neutre à long-terme. Nous pensons que ce résultat pourrait trouver son explication à travers deux canaux, celui des primes de risque, d’une part, et celui du taux de change, d’autre part. Une gestion rigoureuse de la dette publique devrait ainsi tenir compte d’un tel phénomène afin de minimiser ses effets néfastes.
Originalité de l’article : L’originalité de l’article est double. D’une part, nous utilisons une nouvelle mesure de l’asymétrie des monnaies fondée sur les données des gouvernements. D’autre part, l’étude d’une telle relation n’a jamais été élaborée dans le cadre des pays membres de la CEMAC.

 

English title; Currency Asymmetry : What Effect on the Public Debt of CEMAC Member Countries ?

Object : Currency mismatch is a phenomenon that affects developing countries because of their dependence on foreign currency-denominated  international borrowing and the weakness of their currencies. Such a situation could have negative effects in both the private and public spheres. The purpose of this paper is then to test whether such a phenomenon affects public debt in developing countries that are members of a monetary union such as the CEMAC.
Methodology : We use dynamic panel modeling based on the dynamic least squares estimator witherror correction over the period 1980-2017.
Results : We find that this phenomenon increases the cost of debt in CEMAC member countries only in the short run and is neutral in the long run. We believe that this result could be explained through two channels : risk premia on the one hand, and the exchange rate on the other. A rigorous management of the public debt should thus take into account such a phenomenon in order to minimize its harmful effects.
Originality of the article : The originality of the article is twofold. First, we use a new measure of currency mismatch based on government data. On the other hand, the study of such a relationship has never been developed in the context of CEMAC member countries.

Published
2022-08-08
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1923-2993