PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Journal de la Recherche Scientifique de l’Université de Lomé

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Évolution De La Prevalence Des Infections Virales Transmissibles Par Transfusion Chez Les Donneurs De Sang Du Cnts De Cote D’ivoire De 2000 A 2010.

B Dembélé, KA Inwoley, MK Diane, R Affi-Aboli, AS Abisse, BL Siransy, S Konate, AS Oga, D Sawadogo

Abstract


Introduction : L’objectif de cette étude était décrire l’évolution de la prévalence des infections virales transmissibles par transfusion chez les donneurs de sang de Côte d’Ivoire de 2000 à 2010
Matériel et méthodes : Cette étude rétrospective a porté sur les donneurs de sang bénévoles, âgés de 18 à 60 ans ayant effectué un don de sang entre 2000 et 2010. Chaque donneur a été testé pour le VIH, le VHC et le VHB par technique ELISA ou chimiluminescence.
Résultats : 334562 donneurs de sang ont été inclus pendant la période de l’étude. D’une année à l’autre, les nouveaux donneurs prédominaient; il y avait plus de donneurs de sexe masculin; les donneurs âgés de 18 à 30 ans étaient majoritaires. Les prévalences annuelles étaient inférieures à 3%, 9% et 5% respectivement pour le VIH, le VHB et le VHC.
Globalement, il y avait une diminution de la séroprévalence du VIH (de 2,35% en 2000 à 0,77% en 2010), du VHC (4,33% en 2000 à 2,55% en 2010). Cependant, nous notons une légère augmentation de la prévalence du VHB (6,85% en 2000 contre 7,53% en 2010). Ces tendances étaient similaires pour les deux types de donneurs quel que soit le sexe ou la tranche d’âge.
Conclusion : Notre étude a montré que le VIH, le VHC et le VHB constituent encore de véritables freins à la sécurité transfusionnelle en Côte d’Ivoire. Une augmentation du taux de fidélisation des donneurs de sang pourrait en partie diminuer les risques de transmission de ces infections virales.

Mots clés : Prévalence, VIH, hépatites B et C, donneurs de sang.

Introduction: the aim of this study was to describe the evolution of the prevalence of viral transfusion-transmissible infections among blood donors of Côte d'Ivoire from 2000 to 2010. Materials and Methods: this retrospective study focused on volunteerblood donors, aged 18-60 years who have made blood donations between 2000 and 2010. Each donor was tested for HIV, HCV and HBV by ELISA or chemiluminescence technique.
Results: 334562 blood donors were included during the study period. From one year to another, new donors predominated, there were more male donors, donors aged 18 to 30 years were in the majority. Annual prevalences were less than 3%, 9% and 5% respectively for HIV, HBV and HCV. Globaly, there was a decrease in the prevalence of HIV (from 2.35% in 2000 to 0.77% in 2010), HCV (4.33% in 2000 to 2.55% in 2010). However, we note a slight increase in the prevalence of HBV (6.85 % in 2000 against 7.53% in 2010). These trends were similar for both types of donors regardless of gender or age group either.
Conclusion: Our study showed that HIV, HCV and HBV are still real obstacles to transfusion safety in Côte d'Ivoire. An increase in the retention rate of blood donors could partly reduce the risk of transmission of these viral infections.

Key words : Prevalence, HIV, hepatitis B and C, blood donors.

Article in French




AJOL African Journals Online