Structure des forêts claires à Isoberlinia spp. de la réserve de faune d’Alédjo au Togo

  • M Dourma
  • K Wala
  • YA Woegan
  • N Tabe
  • S Akpavi
  • AK Gbogbo
  • K Batawila
  • K Akpagana
Keywords: Togo, Isoberlinia doka, I. tomentosa, structure des peuplements, diversité

Abstract

L’étude fait le point sur les forêts claires à Isoberlinia doka and I. tomentosa de la réserve de faune d’Alédjo au Togo, soumise à des perturbations anthropique et pastorale. En effet, les ressources ligneuses de cette réserve sont très sollicitées par les populations riveraines comme bois de services, bois d’oeuvre, bois énergie, phytomédicaments, fourrage, etc. Afin de contribuer à leur gestion durable au profit des populations locales, il s’avère nécessaire d’analyser la structure des peuplements. Pour ce faire, des inventaires forestiers ont été conduits sur 1138 tiges d’arbres dans 43 placeaux de 400 m² (soit 17200 m²) installés au niveau des zones non encore perturbées. Ce qui a permis de relever 59 espèces d’arbres (dbh ≥ 10 cm) distribuées dans des unités de végétation plus ou moins homogènes en 47 genres et 21 familles, les Caesalpiniaceae, Euphorbiaceae, Moraceae et Papilionaceae étant les plus représentées. Quatre faciès se dégagent suivant la toposéquence : les forêts claires de bas-versants, de mi-versants, de haut-versants et de sommets avec une diversité très élevée. La densité des tiges de faible diamètre est élevée, la hauteur variant entre 12 et 14 m, la surface terrière est comprise entre 32,45 ± 7 à 34,40 ± 7,5 m²/ha. La régénération varie entre 112,96 ± 68,76 et 347,5 ± 189,86 juvéniles. La topographie, le substrat édaphique et l'anthropisation sont les facteurs déterminants la distribution de ces forêts. Une sensibilisation des populations riveraines reste d’actualité et de rigueur. Ce qui permettrait une prise de conscience et une meilleure conservation des ressources de la réserve.

Mots-clés : Togo, Isoberlinia doka, I. tomentosa, structure des peuplements, diversité.

English Abstract
Study aimed to a better known of Isoberlinia doka and I. tomentosa woodlands found in the protected area of Aledjo in Togo, subjected to human alteration and pastoralism. The reserve woody resources are needed by local people like cutting for timber or fuelwood and gathering of non-timber forest products. To support their sustainable management for the benefit of these local populations, the forest settlement structure needs to be analyzed. Forest inventories conducted covered 1138 stems in 43 study plots of 400 m² (17200 m²) localized on undisturbed areas. Fifty nine woody species were listed, belonging to 47 genera and 21 families; most frequent are Caesalpiniaceae, Euphorbiaceae, Moraceae and Papilionaceae. Four woodland facies were identified following the topography: open woodland on lower slope, middle slope, higher slope, and the crown. The high densities were observed with low diameters trees; their height varies from 12 to 14 m. Basal area varies form 32.45 ± 7 to 34.40 ± 7.5 m²/ha and the regeneration rate varies form 112.96 ± 68.76 to 347.5 ± 189.86. Three main parameters, topography, soil substrate and human influence are determining the open woodlands distribution. A sensibilization of the neighbouring population about resources conservation remains essential to ensure a conscious participatory management of this protected area.

Keywords: Togo, Isoberlinia doka, I. tomentosa, forest settlement structure, diversity.

Published
2015-01-19

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651