Agbodrafo/Porto-Seguro dans l’historiographie de la cote des esclaves : Un lieu de memoire plurielle

  • K Étou
Keywords: Agbodrafo, Porto-Seguro, historiographie, côte des Esclaves, sites historiques, lieux de mémoire, Sud-Togo.

Abstract

Dénommée Porto-Seguro dans l’historiographie de l’ancienne côte des Esclaves, Agbodrafo est une agglomération du Sud-Togo dont les origines sont  controversées. Ses toponymes sont également sujets à diverses interprétations. Les Xwla, les Éwé du littoral (Bè-Togo et Somé) et les Guin se disputent sa fondation. Par ailleurs, Agbodrafo abrite de nombreux sites historiques, qui ont constitué, cette dernière décennie, le centre d’intérêt des travaux réalisés par certains chercheurs, ainsi que des agents des Ministères de la culture et du tourisme. Cette étude vise essentiellement à revisiter l’histoire desdits sites, en suscitant un nouveau débat sur les points de connaissances les plus généralement admis. C’est le cas notamment de Gatovudo et de Woodhomé, trop vite considérés comme de hauts lieux de mémoire de la traite négrière sur la côte actuelle du Togo.

Mots clés : Agbodrafo, Porto-Seguro, historiographie, côte des Esclaves, sites historiques, lieux de mémoire, Sud-Togo.

Published
2015-08-21
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651