PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Journal de la Recherche Scientifique de l’Université de Lomé

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Les fractures du Talus - a propos de 23 cas

YE James, A Walla, G Ayouba, C Baroan, A Abalo, H Nieto, AM Dossim

Abstract


Objectifs : le but de ce travail était d’analyser les différents aspects diagnostiques, thérapeutiques et évolutifs des fractures du Talus au CHG de Niort.
Patients et Méthodes : Il s’agissait d’une étude rétrospective et prospective portant sur une série de 23 patients traités de Janvier 1996 à Décembre 2004 pour fracture du talus dans le service d’orthopédie du centre hospitalier général de Niort. Les patients avaient un âge moyen de 36 ans avec une nette prédominance masculine. Douze patients (52,17%) présentaient des fractures totales classées selon Hawkins. Neuf autres (39,13%) présentaient des fractures parcellaires et deux patients (8,69%) présentaient une fracture séparation du corps.
Résultats : Onze des patients présentant une fracture totale ont été traités chirurgicalement avec une ostéosynthèse par vis. Les deux patients présentant la fracture séparation du corps ont été traités l’un par une arthrodèse talo-crurale de première intention et l’autre par une ostéosynthèse par vis. Trois des patients ayant une fracture parcellaire ont été traités chirurgicalement par brochage percutané dans deux cas et résection d’un fragment osseux dans un cas. Tous les autres patients ont été traités orthopédiquement. L’évolution a été défavorable surtout dans la série des fractures totales avec à 6 ans de recul moyen, deux nécroses aseptiques, quatre arthroses tibio-talienne, deux cas de cals vicieux talaires, deux cals vicieux malléolaires internes et un cas de douleurs chroniques invalidantes de la cheville.
Conclusion : Contrairement aux fractures parcellaires, les fractures totales ont une évolution globalement défavorable dans la plupart des séries de la littérature. L’importante comminution au niveau du trait de fracture et la réduction anatomique difficile constituent souvent des facteurs prédictifs défavorables.

ABSTRACT

Objectives: This work has as aim the analysis of different diagnostic, treatment and the evolution aspects of Talus fractures at Niort general Hospital.
Patients and Methods: It is a retrospective and prospective study on 23 patients treated from January 1996 to December 2004 for talus fracture in the orthopedic department of Niort General Hospital. The patients had an average age of 36 years with a neat male predominance. Twelve patients (52.17%) had total fracture classified according to Hawkins. Nine other patients (39.13%) had fragmented fractures and two patients (8.69%) presented body repair fracture.
Results: Eleven of those presenting total fractures have been surgically treated by osteosynthesis with siv. One of the two patients presenting body repair fracture has been treated by first intention talo-crurale arthrodesis and the second by ostheosynthesis with siv. Three patients presenting fragmented fractures have been surgically treated by percutaneous broaching in two cases and by bony fragment resection in one case. The other remaining patients have been treated orthopedically. Evolution were negative especially in the group of total fractures with 6 years average fall-off, two aseptic necrosis, four tibio-taliane arthroses, two cases of stragaliane defect cals, two internal defect malleolar cals and one case of invalid chronic pains at the ankle.
Conclusion: In opposition to fragmented fractures, total fractures have a global negative evolution in most literature groups. The important comminution at the level of fracture line and the difficult anatomic reduction often constitute negatives predictive factors.




AJOL African Journals Online