Cancer avance de la prostate au Togo. Aspects diagnostiques et therapeutiques au CHU Sylvanus Olympio

  • G Botcho
  • TM Kpatcha
  • K Tengue
  • E Leloua
  • KH Sikpa
  • T Darre
  • E Sewa
  • T Anoukoum
  • E Dosseh
Keywords: cancer avancé de la prostate, métastase, PSA

Abstract

Objectifs: Le cancer de la prostate est une affection fréquente dont la découverte continue à se faire à des stades avancés en Afrique. Le but de notre étude est de décrire le profil diagnostique et  thérapeutique des patients suivis au CHU Sylvanus Olympio de Lomé pour un cancer avancé de la prostate.

Matériel et méthode: Il s’agissait d’une étude rétrospective descriptive concernant les patients suivis pour cancer avancé de la prostate au cours de la période allant du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2013.

Résultats: Il s’agissait de 132 patients âgés de 45 à 99 ans avec une moyenne de 71±12,6 ans. Un facteur de commorbidité était associé dans 55,29 % des cas. Les circonstances de découverte étaient des douleurs (85 cas). Le toucher rectal avait objectivé une anomalie chez tous les patients. Le taux sérique de l’antigène spécifique de la prostate variait de 5ng/ml à 9998ng/ml avec une moyenne de 1373,28±1078ng/ml. Une biopsie prostatique avait été réalisée chez 63 patients avec des scores de Gleason supérieurs à 7 (29 cas). Les différents sites métastatiques étaient vertébral (56 cas), pelvien (44 cas) et pulmonaire (12 cas). La castration chirurgicale (pulpectomie bilatérale) a été réalisée chez 51 patients dont 25 déjà sous acétate de cyprotérone à raison de 150 – 200 mg par jour, 09 sous flutamide (Eulexine) à raison de 1 - 1,5 g par jour et 05 sous triptoréline (Décapeptyl) en injection sous cutanée de 3,6mg tous les 28 jours. Quatre-vingt-quinze patients soit 72 % était mise sous l’acétate de cyprotérone (Androcur). Au total 18 patients étaient sous flutamide et 11 patients sous triptoréline. Seulement un patient avait bénéficié d’une chimiothérapie à base de docétaxel (taxotère) à raison de 75 mg/m2 toutes les trois semaines en trois séances.

Conclusion: Le cancer de la prostate est encore une affection tardivement diagnostiquée dans les pays en voie de développement avec une morbidité très élevée. Une meilleure prise en charge passe par l’amélioration des conditions pour une détection précoce et volontaire des personnes à risque, mais aussi par l’amélioration des soins de support.

Mots clés: cancer avancé de la prostate, métastase, PSA

English Abstract

Objectives: The prostate cancer is a frequent disease which is often discovered in Africa at advanced stage. The goal of our study was to describe the clinical and management features in patients followed for advanced prostate cancer at the teaching hospital of Sylvanus Olympio

Materials and Methods: we underwent a retrospective and descriptive study including 132 patients  managed at the teaching hospital of Sylvanus Olympio between January 2008 and December 2013

Results: there were 132 patients in the study, the ages ranged from 45 to 99 with a mean age of 71±12.6 years. The comorbidity factor was associated in 55.29% of case. The circumstances of diagnosis were dominated by pain in 85 cases. The digital rectal examination was abnormal in all the patients. The PSA serum level ranged from 5ng/ml to 9998ng/ml with a mean of 1373.28±1078ng/ml. Sixty-three patients realized a prostate biopsy of whom 29 patients had a Gleason score greater than 7. The differents areas of metastases were vertebral (56 cases), pelvis (44 cases) and pulmonary (12 cases). Surgical castration was effected on 51 patients twenty five of whom also had 150-200mg of oral cyprotérone acetate (Androcur) daily, nine patients had 1-1.5g of oral flutamide (Eulexine) daily, and five patients were treated with subcutaneous triptoréline (Decapeptyl) depot 3.6mg every 28 days. In all ninety five patients had 150-200mg of oral cyprotérone acetate (Androcur) daily, eighteen patients had 1-1.5g of oral flutamide (Eulexine) daily, eleven patients were treated with Decapeptyl every 28 days. A patient in this group had a chemotherapy depot 75mg/m2 every three weeks in three sessions.

Conclusion: The prostate cancer is still the affection diagnose later in the developing countries with a  high level of morbidity. The best management goes by improvement of the conditions by early  detection and voluntary persons of risk, but also by improvement the health care carrier.

Keywords: advanced prostate cancer, metastases, PSA.

Published
2016-05-05
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651