Enquete ethnobotanique sur les plantes antipaludiques utilisees dans la lutte anti-vectorielle au Togo

  • K Koudouvo
  • V Agboto
  • K Busia
  • K Eklu-Gadegbeku
  • R Sanogo
  • K Essien
  • SD Karou
  • K Kokou
  • GK Ketoh
  • K Aklikokou
  • K Akpagana
  • IA Glitho
  • J Simpore
  • M Gbeassor
Keywords: Enquête ethnobotanique, plantes antipaludiques anti-vectorielles, Anpheles sp, Togo

Abstract

La nouvelle méthode d’enquête ethnobotanique ATRM (Achat en Triplet de Recette Médicinale) couplée avec celle d’enquête par interview semi structurée, a été utilisée pour recenser entre 2007 et 2011, les plantes utilisées au Togo pour soigner le paludisme et les pathologies associées. Parmi les plantes collectées, seules 7 espèces ont été citées pour leurs propriétés anti vectorielles utilisées contre les moustiques (Anopheles sp), agents vecteurs du paludisme. Ces plantes dont les unes sont à activités insecticides et les autres répulsives, appartiennent à 6 familles dont les Lamiaceae, représentées par deux espèces, sont les plus citées. Cymbopogon citratus (DC.) Stapf, Azadirachta indica L. et Hyptis sauveolens Poit sont les espèces les plus fréquentes. C’est la première qu’une enquête ethnobotanique recense les plantes antipaludiques aux propriétés anti-vectorielles au Togo. Des études seront entreprises pour la vérification des propriétés larvicides et insecticides d’extraits de ces plantes sur les moustiques.

Mots clés: Enquête ethnobotanique, plantes antipaludiques anti-vectorielles, Anpheles sp, Togo

Published
2016-07-06
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651