« Violence, cruaute et horreur dans l’interieur de la nuit deLeonora Miano et Moha le fou moha le sage de Tahar Ben Jelloun »

  • N. Oloukou
Keywords: Violence, cruauté, horreur, comparatisme, concomitance.

Abstract

La thématique relative à la violence, à la cruauté, et à l’horreur est récurrente dans l’ensemble de la littérature écrite négro-africaine francophone et maghrébine de langue française du fait de son acte de naissance : elle est induite du conflit consécutif au fait colonial dans la plupart des pays où elle a pris son essor.
Ainsi, dans les oeuvres des auteurs du corpus qui appartiennent à des pôles divers de l’Afrique, tout lecteur pourrait être frappé par l’occurrence massive de la violence, de la cruauté et de l’horreur servant de sujets ou d’objets implicites discursifs et scripturaux à ces créations fictionnelles crues. Mais à quelles fins ces écrivains abordent-ils, de façon quasi-identique la violence, la cruauté et l’horreur dans le corpus ? Quels sont les types de ces thèmes qu’ils y traitent? Quelles similitudes possibles ?
On se propose, dans une approche comparatiste, de cerner, d’évaluer et de procéder à une taxinomie de l’ensemble des marqueurs desdits thèmes dans L’intérieur de la nuit et Moha le Fou, Moha le Sage puis, tenter d’expliciter, cette pratique concomitante chez ces écrivains inspirés de sources diverses n’appartenant ni à la même génération, ni au même espace culturel, politique...
Pour conduire cette herméneutique fictionnelle et cognitive, on se fondera sur le comparatisme, éclairé par la sociocritique de Claude Duchet, Pierre Macherey ... Elle permet d’analyser l’univers social présent dans le corpus aux fins de meilleures compréhensions ; l’analyse de contenu faite par Louis Bardin. Elle favorise la catégorisation d’éléments repérés à travers les textes puis l’énonciation. L’analyse du discours pourrait être appliquée aussi.
Cette recherche vise à contribuer à une bonne compréhension des oeuvres choisies. On attend aussi de montrer comment, les écrivains traduisent le passé chaud de leurs peuples dans leurs fictions pour dire l’indicible par le truchement de leur art.

Mots clés : Violence, cruauté, horreur, comparatisme, concomitance.

Section
Articles

eISSN: 2413-354X