Denutrition aiguë severe a l’hopital pediatrique de Dapaong (Togo)

  • K.E. Djadou
  • E. Takassi
  • A.R. Segbedji
  • A. Geraldo
  • K.D. Azoumah
  • M. Hemou
  • Y. Atakouma
Keywords: dénutrition aiguë sévère, enfants de 0 à 5 ans, Togo, Afrique.

Abstract

Introduction : la dénutrition aiguë sévère demeure un problème majeur de santé publique dans les pays en développement avec une disparité régionale. Le but de cette étude était de décrire le profil épidémiologique, clinique, évolutif et les problèmes de la prise en charge de la dénutrition aiguë sévère en milieu hospitalier.
Matériel et méthode : Il s’agissait d’une étude descriptive et analytique portant sur les cas de dénutrition aiguë sévère enregistrés à l’hôpital pédiatrique de Dapaong du 1er janvier au 31st décembre 2009.
Résultats : Nous avons recensé 150 cas de dénutrition aiguë sévère soit une fréquence hospitalière de 4,85 % avec 48 cas de kwashiorkor et 102 cas de marasme. Le nombre maximal de cas de dénutrition correspondait aux périodes de soudure. L’âge moyen des enfants était de 23 mois. Leur sex-ratio était de 1,17. Le périmètre brachial à l’admission était inférieur à 110 mm chez 100 (66,67 %) enfants. Les principaux motifs d’hospitalisation étaient la fièvre (90%), la diarrhée (87 %), l’amaigrissement (81 %), la toux (32 %), les vomissements (31 %), et l’anorexie (24 %). Un poids pour taille inférieur à - 3 z-scores était noté chez 91 enfants à l’admission contre 28 enfants à la sortie. Le gain pondéral était plus rapide chez les enfants atteints de marasme que ceux atteints de kwashiorkor. Le séjour moyen à l’hôpital était de 2 semaines chez 93,8 % des enfants atteints de kwashiorkor contre 85,3 % des enfants atteints de marasme. Le taux de létalité était de 4,6 %. Le taux d’évasion était de 16,7 %.
Conclusion : le taux de la dénutrition aiguë sévère est corrélé au degré de la pauvreté dans cette région. Une convergence des efforts en matière de sensibilisation de la population et de la mobilisation des ressources financières par le gouvernement et les partenaires sociaux permettrait une lutte efficace contre la dénutrition aiguë sévère.

Mots-clés : dénutrition aiguë sévère, enfants de 0 à 5 ans, Togo, Afrique.

Section
Articles

eISSN: 2413-354X