Determinants de la non vaccination et le taux eleve d’abandon vaccinal au district n°1 de Lome, (Togo)

  • T. Guédéhoussou
  • K.E. Djadou
  • F. Agbeko
  • D. Azoumah
  • H. Adorgloh
  • A.D. Agbèrè
  • D.Y. Atakouma
Keywords: Enfants, déterminants, non vaccination, abandon vaccinal, Lomé, Togo.

Abstract

Introduction : Le faible taux de couverture vaccinal et le taux élevé d’abandon vaccinal constituent un problème préoccupant à tous les niveaux du système de santé dans les pays en développement. Cette étude a été réalisée au Centre de santé de Lomé dans le but d’identifier les différentes facteurs qui favorisent « la non vaccination et le taux élevé d’abandon vaccinal» des enfants dans la région qui constitue un problème prioritaire de santé.
Méthodologie de l’étude : Nous avons réalisé une étude transversale du 1er mars au 31 juillet 2012 au centre de santé de Lomé, hôpital de premier niveau du district sanitaire N°1 de Lomé - Commune. La technique de collecte des données utilisée était basée sur l’analyse du carnet de vaccination des enfants et une interview à l’aide d’un questionnaire structuré destiné aux mères d’enfants âgés de 0 semaine à 59 semaines. Elle a concerné 422 enfants et leurs mères ou tuteurs. Les données ont été analysées avec le logiciel Epi - info version 3.4.3. Le test de khi carré a été utilisé pour comparer les pourcentages avec un seuil de significativité de 5% (p < 0,05) ; le Risque Relatif (RR) a été calculé avec un intervalle de confiance à 95%.
Résultats : Au total, 83,6% (353/422) des enfants de moins d’un an du centre de santé de Lomé ont eu un statut vaccinal correct répondant ainsi à toutes les indications d’une vaccination adéquate. La connaissance des mères d’enfants sur la vaccination (calendrier et âge de vaccination) a influé sur le statut vaccinal des enfants. Les occupations professionnelles et les coûts indirects liés à la vaccination ont été les principales raisons d’abandon et des occasions manquées des vaccinations. Les manifestations adverses post vaccinales (MAPI) n’ont pas été pour la majorité des mères enquêtées une cause d’abandon. Le statut vaccinal des enfants est plus complet quand les mères sont instruites et possèdent des connaissances sur la vaccination.
Conclusion : Cette étude nous permis de constater que, malgré les couvertures actuelles
acceptables, les formations sanitaires doivent fournir encore beaucoup d’efforts pour la
pérennisation et la viabilité de l’acte vaccinal dans les centres de santé. C’est pourquoi il est nécessaire de s’investir davantage dans l’organisation et le management des systèmes de santé de prévention vaccinale, avec la participation de tous les acteurs.

Mots clés : Enfants, déterminants, non vaccination, abandon vaccinal, Lomé, Togo.

Section
Articles

eISSN: 2413-354X