Impacts des changements climatiques et de la dynamique du couvert vegetal sur les ressources en eau dans le Bassin de l’Okpara a l’exutoire de Kaboua a l’horizon 2025

  • C.G. Etene
  • E Dossou-Yovo
  • L.O. Sintondji
  • E.W. Vissin
Keywords: Bassin versant, changements climatiques, scénarii, occupations des sols, catchment, climate change, scenario, land use, adaptation strategies

Abstract

Le bassin de l’Okpara à Kaboua couvre environ 8,24% de la superficie du Bénin et alimente environ 12% de la population béninoise. Ce bassin est désavantagé par son hydrogéologie de type particulier qui accroit la difficulté d’accès à l’eau potable. L’insuffisance des points d’eau du bassin ne permet pas aux habitants de satisfaire les recommandations de la FAO en la matière (20 litres d’eau par jour par habitant). C’est dans ce contexte déjà contraignant pour les populations du bassin que s’ajoutent les changements climatiques qui seront responsables, selon l’UNESCO, de 20% de diminution de l’eau dans le monde. De tels forçages climatiques et anthropiques rendent donc plus pénible l’approvisionnement en eau dans le bassin de l’Okpara.

La présente étude vise à évaluer la production future en eau (à l’horizon 2025) du bassin dans un contexte de changement climatique et de dégradation du couvert végétal. La méthodologie utilisée repose sur une approche de modélisation de scénarii. Ainsi, le modèle SWAT 2003 a-t-il été utilisé pour réaliser différentes simulations sur la base des résultats de calage obtenus en 2009 par Dossou-Yovo. Des scénarii futurs des changements climatiques élaborés par le programme de recherche IMPETUS et des scénarii d’occupation des sols élaborés par le CENATEL ont été utilisés.

Pour la disponibilité future en eau du bassin, les résultats des simulations (2011-2025) ont montré, par rapport à ceux obtenus lors du calage du modèle (2000-2004), une réduction importante de l’écoulement de surface (de 35 à 37%) et de la production moyenne en eau (de 28,2 à 28,3 %) avec les scénarii climatiques et les scénarii combinés alors que les scénarii d’occupation des sols annoncent une augmentation de l’écoulement de surface (de 10,8 à 14,23 %) et une diminution de la production en eau (de 4,3 à 6,1 %) à l’horizon 2025. Sur la base de ces résultats, des propositions ont été faites pour un meilleur accompagnement des populations dans la gestion durable des ressources en eau et d’utilisation des terres.

Mots clés: Bassin versant, changements climatiques, scénarii, occupations des sols

English Title: Impacts of climate change and the dynamics of plant coverage on water resources in the Okpara Basin to Kaboua extreme in the 2025 horizon

English Abstract

The catchment of Okpara at the Kaboua outlet covers 8.24% of Benin area and waters about 12% of Benin population. This catchment is disadvantaged by its particular hydrogeology that increases the difficulty to access to drinking water. In fact, due to the insufficiency of water points, the population of the catchment is not able to satisfy the recommendations of FAO (20 liters of water per day per inhabitant). At this difficult contest, is added climate change that will be responsible of the diminution of water  about 20% in the world according to UNESCO. Those constraints due to climate and human actions make water supply harder in the Okpara catchment.

This study aims at assessing the future production of water (on the horizon 2025) in the catchment in a contest of climate change and land cover degradation. The methodology used is based on scenario modelling. The SWAT 2003 model was used in order to realize the different simulations based on the result of the model calibration in 2009 by Dossou-Yovo. Future scenario of climate change performed by IMPETUS and future scenario of land use performed by CENATEL were also used.

For the future water yield of the catchment, the results of the simulations (2011-2025) showed, compared to those obtained during the calibration period (2000-2004), an important decrease of surface runoff (from 35 to 37%) and mean water yield (28%) as consequences of climate change on the one hand and climate change combined to the land use change on the other. On the contrary, an increase in the surface runoff (from 10.8 to 14.23%) and a decrease of the water yield (from 4.3 to 6.1%) were obtained as consequences of land cover degradation on the horizon 2025. Based on these results, some suggestions were made for a better assistance to the population in the management of water resources and land use.

Keywords: catchment, climate change, scenario, land use, adaptation strategies

Published
2018-04-06
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651