La gestion de la subvention des intrants agricoles par "mobile money" et la securite alimentaire au Togo

  • Kossiwa Zinsou-Klassou
  • Kossi Apekou
  • Edem Joachin Amedjrovi
Keywords: Intrants agricoles, "Mobile Money", rendement agricole, sécurité alimentaire, Togo, Agricultural inputs, agricultural yield, food security

Abstract

Initié par le Ministère de l'Agriculture, de l'Elevage et de la Pêche avec l'appui technique du Ministère des Postes et de l'Economie Numérique, le projet de gestion de la subvention des intrants agricoles par "Mobile Money" s'adresse aux opérateurs de téléphonie mobile au Togo afin de proposer une offre technique et financière au ministère en charge de l'agriculture. Celle-ci s'inscrit dans le cadre des actions de renforcement des capacités productives des producteurs agricoles et vise à élaborer une stratégie de distribution des engrais offerts par le ministère de tutelle par le privé couplé avec un mécanisme de subvention ciblée par téléphonie mobile. Cette situation répond au constat selon lequel le niveau d'utilisation des engrais demeure faible malgré les efforts consentis par l'Etat togolais pour l'atteinte de la sécurité alimentaire. Une étude de la Banque Mondiale a révélé qu'environ 16% seulement des superficies bénéficient d'engrais chimique à raison de 6 kg/ha, contre 50 kg/ha recommandés par le NEPAD (Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique) pour garantir la croissance agricole d'au moins 6% par an. Ce faible niveau d'utilisation de fertilisants s'explique entre autres par l'état embryonnaire du marché des intrants agricoles, l'insuffisance de réseaux de distribution aboutissant à une carence du volume disponible à l'échelle nationale, le faible pouvoir d'achat des petits producteurs et le faible développement des systèmes de crédit adéquats.

Qu'est ce que le système de gestion de la subvention des intrants agricoles par "Mobile Money" géré par les deux leaders, Togocel et Moov, en téléphonie mobile au Togo et les institutions financières? Comment fonctionne-t-il? Quelles sont ses exigences ? Quels sont ses résultats sur le rendement agricole et la sécurité alimentaire au Togo après la campagne 2016/2017 ? Quelles sont ses évolutions ?

L’approche méthodologique adoptée est axée sur l'analyse des résultats de nos fouilles documentaires sur la question et de celle des données issues des enquêtes de terrain menées auprès des paysans bénéficiaires. L’hypothèse de départ s'articule autour de l'idée selon laquelle le système de gestion de la subvention des intrants agricoles par "Mobile Money" permet d'accroitre les rendements agricoles et par ricochet les volumes produits tout en réduisant les coûts des subventions publiques et en garantissant la disponibilité des fertilisants tant en quantité qu'en qualité requise à travers l'implication des opérateurs privés et les institutions de financement.

Mots clés: Intrants agricoles, "Mobile Money", rendement agricole, sécurité alimentaire, Togo

English Title: Management of the subsidy of agricultural inputs by “mobile money” and food security in Togo

English Abstract

Initiated by the Ministry of Agriculture, Livestock and Hydraulics with the technical support of the Ministry of Posts and the Digital Economy, the project of management of the subsidy of agricultural inputs by "Mobile Money "is aimed at mobile operators in Togo to offer a technical and financial offer to the Ministry of Agriculture. This is part of actions to strengthen the productive capacities of agricultural producers and aims to develop a strategy of distribution of fertilizers offered by the Ministry of Supervision by the private coupled with a subsidy mechanism targeted by mobile telephony. This situation responds to the observation that the level of fertilizer use remains low despite the efforts made by the Togolese State to achieve food security. A World Bank study found that only about 16 percent of the land area receives chemical fertilizer at 6 kg / ha, compared with NEPAD recommended 50 kg / ha to ensure agricultural growth of at least 6 percent per year . This low level of fertilizer use can be explained, among other things, by the embryonic state of the agricultural input market, the insufficiency of distribution networks resulting in a lack of available national volume, and low purchasing power. small producers and the poor development of adequate credit systems.

What is the agricultural input subsidy management system by "Mobile Money" managed by the two leaders in mobile telephony in Togo and the financial institutions?

How does it work? What are his requirements? What are its results on agricultural yield and food security in Togo after the 2016/2017 season? What are its evolutions?

The methodological approach adopted is focused on the analysis of the results of our documentary digs on the subject and that of data from field surveys carried out among beneficiary farmers. The initial hypothesis is based on the idea that the management system of the subsidy of agricultural inputs by "Mobile Money" makes it possible to increase the agricultural yields and consequently the volumes produced while reducing the costs of the subsidies. and ensuring the availability of fertilizers in both quantity and quality through the involvement of private operators and funding institutions.

Keywords: Agricultural inputs, "Mobile Money", agricultural yield, food security, Togo

Published
2019-02-28
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651