PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Journal de la Recherche Scientifique de l’Université de Lomé

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Compression tumorale des voies biliaires d’origine metastatique: etude retrospective de 62 cas a l’hopital de l’Archet II a Nice en France

S.I. Zoungrana, F.X. Caroli-Bosc, J.F. Demarquay, G Vanbiervlit, Z.D. Ouattara, R Sombié, A Bougouma, X Hebuterne

Abstract


Objectifs: Evaluer la fréquence et l’étiologie des compressions biliaires d’origine métastatique et analyser l’impact sur la survie de la pose de prothèse biliaire.

Méthodes: Etude rétrospective réalisée sur 62 patients sélectionnés à partir des comptes rendus de 1387 CPRE à l’Unité d’endoscopie de la Fédération des maladies de l’appareil digestif au CHU de Nice en France sur une période de 5 ans.

Résultats: Il s’agissait de 38 hommes et 24 femmes d’âge moyen, 65 ans. L’origine de la compression a été rapportée à des adénopathies pour 55 malades. Des métastases hépatiques étaient présentes dans 22 cas (35,5%) mais seulement 4 parmi eux avaient plus de 3 métastases. Une prothèse plastique a été positionnée dans 14 cas et une prothèse métallique dans 48 cas. Les principales étiologies tumorales retrouvées ont été : le colo-rectum (46,8%), l’estomac (27,4%), et les seins (11,3%). La survie à 1 an était de 11 ,3%. Il y avait une différence de survie en faveur des sujets porteurs de prothèse plastique. Il y avait de même une différence de survie en faveur des patients n’ayant pas de métastases hépatiques. Un remplacement de prothèse plastique par prothèse métallique a dû être réalisé dans 57% des cas, aussi 19 patients ayant bénéficié de la pose initiale d’une prothèse métallique (39,5%) ont nécessité un geste de désobstruction.

Conclusion: les cancers du tube digestif représentent la principale cause de compression tumorale de la voie biliaire si l’on excepte les tumeurs bilio-pancréatiques. En accord avec les données connues de la littérature, les complications secondaires à la pose des prothèses sont rares. Cependant une obstruction prothétique par  envahissement tumoral est relativement fréquente (1/3 des cas) dans un délai de 3 mois. La survie à 1 an reste faible mais des survies prolongées peuvent s’observer.

Mots-clés: compression tumorale-voies biliaires-endoscopie-France

English Title: Biliary tracts compression by metastatic tumor: a retrospective study of 62 cases at the Archet II Hospital in Nice, France

English Abstract

Objectives: Evaluate the frequency and etiology of metastatic biliary compression and analyze the impact on survival of biliary prosthesis.

Methods: Retrospective study performed on 62 patients selected from the reports of 1387 CPRE at the Endoscopy Unit of the Federation of Digestive System Diseases at Nice University Hospital in France over a period of 5 years.

Results: There were 38 men and 24 middle-aged women, 65 years old. The origin of compression has been reported in lymphadenopathies for 55 patients. Hepatic metastases were present in 22 cases (35.5%) but only 4 of them had more than 3 metastases. A plastic prosthesis was placed in 14 cases and a metal prosthesis in 48 cases. The main tumor etiologies found were: colo-rectum (46.8%), stomach (27.4%), and breasts (11.3%). Survival at 1 year was 11.3%. There was a difference in survival for subjects with plastic prostheses. There was also a difference in survival in favor of patients without liver metastases. A plastic prosthesis replacement with metal prosthesis had to be performed in 57% of the cases, and 19 patients who had benefited from the initial placement of a metal prosthesis (39.5%) required a clearing gesture.

Conclusion: Cancers of the digestive tract are the main cause of tumor compression of the biliary tract, with the exception of bilio-pancreatic tumors. In agreement with known data from the literature, complications secondary to prosthesis placement are rare. However, a prosthetic obstruction by tumor invasion is relatively common (1/3 of the cases) within 3 months. 1-year survival remains low but prolonged survivals may be observed

Keywords: tumor compression-biliary tracts-endoscopy-France




AJOL African Journals Online