Utilisation de l’ocytocine pendant le travail spontane d’accouchement a la maternite de l’association Togolaise pour le Bien-Etre Familial (ATBEF)

  • B.K. M’bortche
  • B. Douaguibe
  • K. Logbo-Akey
  • A. Ketevi
  • S.B. Djato
  • A.S Aboubakari
  • K. Akpadza

Abstract

Introduction : L'administration de l'ocytocine pendant le travail d'accouchement est une pratique courante en obstétrique. Les études indiquent
que son utilisation en per partum peut entrainer des complications maternofœtales.
Objectif : décrire l’utilisation de l’ocytocine pendant le travail spontané d’accouchement.
Matériels et méthodes : Il s’est agi d'une étude rétrospective descriptive menée à la maternité de l’ATBEF du 01er Janvier 2017 au 31 Décembre 2017. Étaientinclus les dossiers des primigestes avec une grossesse monofoetale en présentation du sommet et ayant bénéficié de l’administration d’ocytocine au cours du travail selon le protocole de service. Les paramètres étudiés étaient l’âge, les caractéristiques du travail avant et après perfusion d’ocytocique et les principales complications.
Résultats : Au total 221 dossiers répondaient aux critères d’inclusion. Laprincipale indication de cette administration était l’hypocinésie de fréquence dans 58,4%. Neuf pourcents de cas avaient présenté des complications puis étaient référées au CHU Sylvanus Olympio. Pour celles qui avaient accouché dans le centre, la voie basse normale était enregistrée dans 98% et l’accouchement par forceps dans 2%. Dix sept virgule quatre pourcent de nouveau-nés réanimés avaient bénéficié de la réanimation dont la durée moyenne de réanimation était de 6 minutes.
Conclusion : L'ocytocine ne rendra d'énormes services en obstétrique qu’à condition d’être bien indiquée, bien utilisée et bien surveillée. En l’absence deces trois « règles d'or » son administration devient nuisible pour la mère et le fœtus.

 

English title: Use of oxytocin during spontaneous childbirth in the maternity ward of the Togolese Association for family well-being

Introduction: The administration of oxytocin during childbirth appears to be a common practice in obstetrics today. But nowadays studies indicate that the use of synthetic oxytocin per partum increases the risk of maternal-fetal complications.
Objective: To describe the use of oxytocin during spontaneous labor.
Materials and methods: This was a retrospective descriptive study conducted at the maternity of the ATBEF from 01st January 2017 to 31st December 2017. Included were the primigestes of a single child, living in presentation from the summit whose start of work was spontaneous. The parameters studied were the age, the characteristics of the work before and after oxytocic perfusion and the main complications.
Results: A total of 221 parturients had benefited from oxytocin perfusion. The main indication of oxytocic perfusion was frequency hypokinesia in 58.4%. The main complication decelerated during infusion was hyperkinesia in 4.9 of cases. The 20 parturients who had presented complications were referred to Sylvanus Olympio CHU. For those who gave birth in the center, the normal low pathway was recorded in 98% and forceps delivery in 2%. The resuscitated newborns were 17.4% with a mean resuscitation duration of 6 minutes.
Conclusion: Oxytocin will only be used extensively in obstetrics if it is well indicated, well used and well monitored. In the absence of these three "golden rules" its administration becomes harmful for the mother and the fetus.

Published
2021-11-15
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651