Facteurs associes a l’accouchement a domicile dans l’arrondissement de Gogounou au Benin en 2018

  • S.R. Atade
  • M.V. Vodouhe
  • I.R. Sidi
  • M. Toko
  • I. Orou Yorou
  • F.M. Hounkponou
  • K. Salifou

Abstract

Introduction : La mortalité maternelle reste encore élevée en Afrique subsaharienne. L’un des facteurs associés à cette mortalité maternelle est l’accouchement à domicile. On estime entre 60 à 80% le taux de femmes qui continuent d’accoucher à domicile sans aucune assistance ou avec l’aide de personnes non qualifiées.
Objectif : Etudier les facteurs associés à l’accouchement à domicile dans l’arrondissement de Gogounou.
Méthode : Il s’est agi d’une étude transversale, descriptive à visée analytique ayant porté sur 140 femmes et qui s’est déroulée du 10 décembre au 10 février 2018 de Gogounou. La collecte des données a été effectuée à l’aide d’un questionnaire auprès des femmes qui ont été recrutées de façon aléatoire au moyen d’un sondage en grappes. L’analyse des données a été faite par le logiciel Epi info 7.
Résultats : L’étude avait inclut 140 femmes avec un âge moyen de 27,71 ± 6,72 ans. Les accouchements à domicile représentaient 52,86% des accouchements. Les femmes de 25 ans à 35 ans étaient les plus représentées (47,30%). Elles étaient mariées (95,95%), vivaient dans un foyer polygame (59,46%) et étaient musulmanes pour la plupart (82,43%). Elles n’avaient réalisé aucune consultation prénatale dans 94,59% et 16,22% avaient accouché seules sans l’aide d’une tierce personne. Les facteurs comme : l’absence d’instruction (p=0,0012), l’absence de consultation prénatale (p=0,0001), la grande multiparité (p= 0,0004), le mauvais accueil des patientes par le personnel de santé (p=0,0015) influençaient significativement l’accouchement à domicile.
Conclusion : Il existe encore un nombre important d’accouchement à domicile dans l’arrondissement de Gogounou. Il importe que des sensibilisations soient faites afin d’inciter les femmes à accoucher non seulement dans une formation sanitaire mais aussi et surtout se faire assister par un personnel soignant qualifié.

 

English title: Factors associated with home childbirth in the arrondissement of Gogounou in Benin in 2018

Introduction: Maternal mortality still remains high in sub-Saharan Africa. One of the factors associated with this maternal mortality is home birth. It is estimated that between 60% and 80% of women continue to give birth at home without any assistance or with the help of unqualified people.
Objective: To study the factors associated with home births in the district of Gogounou.
Method: This was a cross-sectional, descriptive, analytical study involving 140 women and which took place from December 10 to February 10, 2018 in Gogounou. Data collection was done through a questionnaire from women who were randomly recruited through a cluster survey. The data analysis was carried out using the Epi info 7 software.
Results: The study included 140 women with a mean age of 27.71 ± 6.72 years. Home births accounted for 52.86% of births. Women aged 25 to 35 were the most represented (47.30%). They were married (95.95%), lived in a polygamous household (59.46%) and were mostly Muslim (82.43%). 94.59% of them had not performed any antenatal consultations and 16.22% had given birth alone without the help of a third party. Factors such as: absence of instruction (p = 0.0012), absence of prenatal consultation (p = 0.0001), high multiparity (p = 0.0004), poor reception of patients by the health personnel (p = 0.0015) significantly influenced home birth.
Conclusion: There is still a significant number of home deliveries in the district of Gogounou. It is important that awareness-raising be carried out in order to encourage women to give birth not only in a health facility but also and above all to be assisted by qualified nursing staff.

Published
2021-11-16
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651