Malformations congénitales visibles à la naissance a Lomé, Togo

  • Agbeko Foli
  • Fiawoo Mawouto
  • Takassi Ounoo Elom
  • N’zonou Magnoulelen
  • Djomaleu Arnaud Rollin
  • Talboussouma Sollim
  • Hemou Manani
  • Kérékou Bayahou Rachel
  • Batalia Homba Daké
  • Pakoudjare Mazama
  • Abalo Kokouvi Evenyo
  • Azoumah Komi Deladem
  • Djadou Koffi Edem
  • Douti Nadiedjoa Kokou
  • Gbadoé Dodji Adama
  • Atakouma Dzayissé Yawo

Abstract

Introduction : Les malformations congénitales posent des problèmes diagnostiques dans les pays en développement. Elles sont associées à une lourde mortalité néonatale. Les données épidémiologiques sur ce sujet sont rares au Togo. L’objectif du présent travail était de décrire les malformations congénitales visibles à la naissance au Centre Hospitalier Régional de Lomé Commune (CHR – LC).
Patients et méthode : Tous les nouveau-nés présentant une ou plusieurs malformations décelables à la naissance dans la maternité du CHR – LC ont été inclus d’avril 2018 à mars 2019.
Résultats : La prévalence des malformations congénitales visibles en salle d’accouchement était de 6,9‰. L’âge moyen des mères était de 29,2 ± 9 ans. Le sexe ratio M/F des nouveau-nés malformés était de 1,1. Le poids moyen des nouveau-nés était de 3 050 grammes (2 100 – 4 400). Pour plus de la moitié (12/22, soit 54,5%), l’appareil locomoteur (les membres) était impliqué. Les polydactylies (7/22, soit 31,8%), les pieds bots (3/22, soit 13,6%), les fentes palatines (3/22, soit 13,6%), l’omphalocèle (2/22, soit 9,09%) et le genu recurvatum (2/22, soit 9,09%) étaient les principales anomalies. Cinq syndromes polymalformatifs (22,7%) ont été enregistrés.
Conclusion : Les malformations congénitales sont des affections rencontrées en salle d’accouchement au CHR LC. Il n’existe pas pour l’heure de stratégie nationale de dépistage et de prévention. La tenue d’un registre dédié à ces affections dans les maternités, l’archivage des iconographies et la formation des sages-femmes et des échographistes pourraient améliorer le dépistage. 

 

English title: Congenital malformations seen at birth in Lome, Togo

Introduction: Congenital malformations pose diagnostic problems in developing countries. They are associated with high neonatal mortality.
Epidemiological data on this subject are rare in Togo. The objective of the present study was to describe the epidemiology of congenital malformations at birth in the Centre Regional de Lomé Commune (CHR - LC).
Patients and method: All newborns presenting one or more malformations detectable at birth in the maternity ward of the CHR - LC were included from April 2018 to March 2019.
Results: The prevalence was 6.9‰. The mean age of the mothers was 29.2 ± 9 years. The M/F sex ratio of malformed newborns was 1.1. The mean weight of the newborns was 3,050 grams (2,100 - 4,400). More than half (54.5%) of the malformations involved the locomotor system (limbs) (12/22 malformations). Polydactyly (7/22 or 31.8%), clubfoot (3/22 or 13.6%), cleft palate (3/22 or 13.6%), omphalocele (2/22 or 9.09%) and genu recurvatum (2/22 or 9.09%) were the main anomalies. Five polymalformative syndromes (22.7%) were recorded.
Conclusion: Congenital malformations exist at CHR LC. There is currently no national screening and prevention strategy. Keeping a register dedicated to these conditions in maternity wards, archiving iconography, training midwives and antenatal ultrasounds providers could improve this screening.

Published
2021-11-16
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651