Profil des Urgences Cardio-Vaculaires (UCV) au Togo a propos de 733 cas colliges au chu-campus

  • F Damorou
  • E Goeh-Akue
  • M Belo
  • S Abdoulaye
  • A Djato
  • B Soussou
  • E Grunisky
Keywords: Epidemiology, cardio-vascular emergencies, CHU-Campus, Lomé.

Abstract

Les urgences cardio-vasculaires sont des situations particulièrement préoccupantes dont la nature et l’importance sont encore mal connues en Afrique Noire en raison de l’organisation trop récente des unités de soins d’urgence en général et des soins cardiologiques en particulier. Aucune étude au Togo n’a été faite en rapport avec leur épidémiologie. Partant de ce point, nous allons déterminer le profil des UCV au Togo.
Il s’agit d’une étude rétrospective sur une durée de 42 mois allant du 1er janvier 2001 au 30 juin 2004. Elle s’est entièrement déroulée au CHU-Campus de Lomé, deuxième centre de référence national. Ont été inclus tous les malades qui ont été hospitalisés pour urgence cardio-vasculaire. Nous avons étudié les données suivantes qui sont l’âge, le sexe, la profession, la morbidité et la moralité. Les urgences répertoriées étaient de 733 cas soit une fréquence de 18% des hospitalisations au CHU-Campus. L’âge moyen est de 56,9% avec des extrêmes d’âge de 20 à 97 ans. La tranche d’âge la plus affecté est celle 30 à 69 ans. Le sexe ratio est de 1,09 en faveur des hommes. Les femmes au foyer constituent la catégorie professionnelle la plus touchée (42,3%). Les AVC constituent l’essentielles es urgences cardio-vasculaires avec un taux de 78,3%. Le taux de mortalité est de 17,1% ce taux est plus enregistré entre 40 et 39 ans. Le taux de morbidité est de 64,1%. Nous retiendrons que les urgences cardio-vasculaires sont très fréquentes au Togo et touche une population très jeune et active. Les pauvres sont plus concernés. L’organisation et l’équipement des unités de soins cardiologiques sont indispensables, car c’est la seule solution qui permet de réduirez la morbi-mortalité trop élevée de ses affections.

 

Cardio-vascular emergencies are particularly preoccupying cases which nature and importance are still not well known in black Africa due to the fact that the establishment of emergency treatment units general in too recent and in particular of cardiological treatments. No study is conducted in Togo in relation to their epidemiology.
We describe the epidemiological aspects of cardio-vascular emergency cases in Togo. And through a retrospective analysis we study over a period of 42 mouths, from January first, 2001 to June 30th, 2004.
It was carried out exclusively at CHU-Campus, the hospital of Lomé Campus, the second national medical center of reference. Included were all the patients at the hospitals cardio-vascular emergency cases. We have studied the epidemiological aspects according to the age, sex, profession, morbidity, and mortality. The registered emergency cases were 733 in all with is a frequency of 18% of the patients admitted at CHU-CAMPUS. The average age is 56.9% with extreme ages from 20 to 97 years. The age group most affected is between 30 and 69 years. - The ratio according to the sex is 1.09% in favour of men.
Housewives are the professional category most affected (42.3%). Constitute the essential of the cardio-vascular emergency cases with a ratio of the 78.3%. The mortality ratio is 17.1% which in most registered between 40 and 39 years. The morbidity ratio is 64.1%.
We have to keep in mind that cardio-vascular emergency cases are very frequent in Togo. A very active population of young people is concerned. The poor are the most threatened. Henceforth the establishment and equipment of cardiological units are absolutely necessary, for they constitute the only solution by which the high level of morbi-mortality can be reduced.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651