PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Journal de la Recherche Scientifique de l’Université de Lomé

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Traitement medicamenteux de l’insuffisance cardiaque de l’adulte dans les centres Hospitaliers Universitaires De Lome

E Goeh-Akue, D Sadji, M Bello, S Baragou, F Damorou, C Assou, BL Soussou

Abstract


Introduction : L’insuffisance cardiaque estune pathologie grave qui constitue l’un des motifs de consultation et d’hospitalisation dans les services de cardiologie des centres hospitaliers et universitaires de Lomé au Togo. Elle constitue le mode évolutif le plus fréquent de la plupart des cardiopathies. Dans notre pays, l’absence de travaux antérieurs sur l’insuffisance cardiaque nous a incité à entreprendre cetteétude en vue de faire le point sur notre attitude vis-à-vis de cette pathologie dans nos services de cardiologie. 

Objectifs : Les objectifs de l’étude étaient de déterminer la fréquence hospitalière de l’insuffisance cardiaque et d’évaluer sa prise en charge thérapeutique.

Matériel et méthode : Il s’agissait d’une étude rétrospective sur une période de 12 mois (du premier janvier au 31 décembre 2004). Elle est réalisée dans les services de cardiologie des CHU de Lomé et a
porté sur 104 dossiers des patients hospitalisés pour insuffisance cardiaque. Les données épidémiologiques, cliniques, paracliniques, thérapeutiques et évolutives sont relevées des dossiers sur
une fiche d’enquête. Elles sont ensuite analysées dans le logiciel EPI-INFO 6.0 de CDC Atlanta.
Résultats : L’insuffisance cardiaque représentait 16,3% des hospitalisations. L’âge moyen de la population d’étude était de 59,8 ans avec une prédominance masculine (sex–ratio=1,48). Les cardiomyopathies (85,7%), les valvulopathies (68%) et l’HTA (59,6%) étaient les étiologies les plus fréquentes. L’insuffisance cardiaque globale était le tableau clinique le plus fréquent. Les IEC, diurétiques, anti-aldostérones et la digoxine sont prescrits respectivement dans 61,5 %, 97,4 % 9,6 % et
51,9 % des cas. Les bêtabloquants ne faisaient pas encore partie du traitement de l’insuffisance cardiaque dans les services.

Conclusion : Affection fréquente à Lomé, la prise en charge de  l’insuffisance cardiaque n’est pas encore conforme aux référentiels scientifiques.Introduction: Heart failure is a severe disease which accounts for a substantial portion of consultation
and hospitalization in the cardiological department of Tokoin Teaching Hospital of Lome in Togo. It’s
frequently a principal complication of virtually all forms of heart disease. In our country, the lack of
information about heart failure had urged to this study in order to sum up our practice in the department.
Objective: The aim of our study was to determine the hospital frequency of heart failure and to evaluate
its management.
Method: It was a retrospective study carried out from 1st January to 31st March 2004 . It had concerned 104
records of in-patients. Epidemiological, clinical, laboratory findings and management aspects were
studied. Data were analysed with Epi Info 6.0 of CDC Atlanta database.
Results: Heart failure had been found in 11.8% of in-patients during the period of study. The mean age
was 59.8 years with a male predominance (male-female ratio = 1.48).
Cardiomyopathies (85.7%), valvular heart disease (68%) and arterial hypertension (59.6) were the most
frequent causes. ACE inhibitors, diuretics, antialdosterone and cardiac glycoside were respectively
prescribed in 61.5%, 97.4%, 9.6% and 51.9%. Beta-blockers were not introduced in the management of
in-patients.
Conclusion: Heart failure is a frequent disease in Lome. Its management may be completed according to
the newer international scientific standards.

 




AJOL African Journals Online