PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Journal de la Recherche Scientifique de l’Université de Lomé

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Metabolisme du fer chez les drepanocytaires homozygotes au centre hospitalier universitaire campus de Lome (Togo)

IM Kueviakoe, L Feteke, A Yobouet, E Padaro, K Agbetiafa, K Vovor, AY Segbena

Abstract


Objectif : Etudier le metabolisme du fer chez les drepanocytaires homozygotes regulierement suivi sans signes cliniques particuliers de carence en fer.
Methodes : Etude transversale de janvier a juin 2008 portant sur 61 drepanocytaires homozygotes (35 hommes et 26 femmes) regulierement suivi au CHU-Campus de Lome. Nous avons realise chez chaque
patient lfhemogramme, le dosage du fer serique, la mesure de la capacite totale de fixation de la siderophiline (CTFS), le calcul du coefficient de saturation (CS) et la ferritinemie.
Resultats : Lfage moyen des patients etait de 18,41 } 7,63 ans avec des extremes de 7 et 37 ans. Le taux moyen de fer serique etait de 114,94 } 43,92 ƒÊg/dl (extremes de 32,5 et 262,5). La CTFS moyenne etait
de 492,71 } 156,02 ƒÊg/dl (extremes de 298,5 et 1059). Le CS moyen etait de 25 }11% et la ferritinemie moyenne etait de 171,98 } 224,25 ƒÊg/dl. Le fer serique etait bas chez deux patients, la CTFS elevee chez
trois patients, la ferritinemie basse chez six patients. Il existait une correlation positive significative entre lfhypoferritinemie et lfhyposideremie (p = 0,043).
Conclusion : La carence en fer existe reellement chez le drepanocytaire mais il faudra toujours en faire la preuve avant de mettre le patient drepanocytaire sous traitement martial. Le seul examen essentiel pour le
diagnostic de la carence en fer reste la ferritinemie.



AJOL African Journals Online