PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Ostrich: Journal of African Ornithology

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Nouvelles données sur la reproduction et l'hivernage des flamants roses en Mauritanie et confirmation d'échanges avec les populations méditerranéennes

Y Diawara, A Arnaud, A Araujo, A Béchet

Abstract


Les zones humides côtières de Mauritanie, constituées de vastes étendues de plaines inondables et de vasières soumises à l'influence de la marée, sont des habitats d'une richesse avifaunistique exceptionnelle. Le Banc d'Arguin et les marais d'eau douce et saumâtre du delta du fleuve Sénégal sont surtout connus pour être les principaux sites d'hivernage de nombreuses espèces d'oiseaux d'eau provenant du paléarctique occidental. Mais ces zones humides côtières sub-saharienne sont également des sites de nidification de nombreuses espèces d'oiseaux d'eau à la distribution afro-tropicale et méditerranéenne. Le flamant rose (Phoenicopterus roseus) est l'une de ces espèces, souvent abondante sur le littoral mauritanien. Le lien entre la population de flamants roses se reproduisant en Mauritanie et celle de Méditerranée n'est cependant pas établi. Pour mieux caractériser le statut actuel de l'espèce et suivre son évolution, nous avons mis en oeuvre un suivi de la population de flamants roses dans les zones humides côtières en Mauritanie. Nous présentons ici les premiers résultats de cette étude mise en perspective avec les données relatives à cette espèce récoltées depuis les 48 dernières années en Mauritanie. En particulier, l'observation de deux oiseaux nés et bagués en Méditerranée, nourrissant des poussins sur le Banc d'Arguin permet d'établir la preuve définitive qu'il existe des échanges entre les populations méditerranéennes et mauritaniennes de flamants roses. Nous discutons des implications de ces résultats pour la conservation de cette espèce sur l'ensemble de son aire de distribution.

The coastal wetlands of Mauritania consist of vast areas of flooded plains and tidal mudflats and are habitats of exceptional avifaunal richness. The Banc d'Arguin and the fresh and salt-water marshes of the delta of the Senegal River are especially known to be the principal wintering sites of many waterbirds from the Western Palaearctic. These sub-Saharan coastal wetlands are also the breeding sites of many waterbirds of Afrotropical and Mediterranean distribution. The Greater Flamingo (Phoenicopterus roseus) is one of these species, often abundant on the Mauritanian coast. A link between the population of Greater Flamingos breeding in Mauritania and that of the Mediterranean was however not established. In order to better characterise the current status and trends of the species, we monitored the population of Greater Flamingos in the coastal wetlands in Mauritania in 2003/04. Here, we present the first results of this study put in perspective with the data for this species collected over the 48 last years in Mauritania. In particular, the observation of two birds, born and ringed in the Mediterranean, feeding chicks on the Banc d'Arguin provides the final proof of interchanges between the Mediterranean populations and those of Mauritania. We discuss the implications of these results for the conservation of this species over the whole of its distribution.

Ostrich 2007, 78(2): 469–474



AJOL African Journals Online