PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

African Crop Science Journal

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Nematode pests of cassava

D.L. Coyne

Abstract


Amongst the various constraints facing cassava production are plant parasitic nematodes. Many nematode species have been reported associated with cassava but few are reported to have caused economic damage to the crop. Meloidogyne incognita, M. javanica, and Pratylenchus brachyurus are the species most associated with such damage. The majority of research on cassava nematodes has been concerned primarily with varietal screening for resistance and geographical distribution from diagnostic surveys. There is relatively little documentation on the effects of nematodes on yield, or the extent of damage they may cause in the field. Losses of up to 98 % in storage root yield have been recorded under heavy infestation by Meloidogyne spp. With an increase in large scale and monoculture cultivation and where pressure for land use has increased, nematodes may pose an increasing threat as constraints to cassava production. The most likely method of control appears to lie in the identification of resistant lines.

Key Words: Distribution, Manihotesculenta, Meloidogyne spp., Pratylenchus brachyurus, varietal screening, nematodes

 


Parmi les diverses contraintes auxquelles la production du manioc est confrontée, on trouve les nématodes phytoparasites. Beaucoup d'espèces de nématodes ont été trouvées en association avec le manioc mais peu d'entre elles ont été créditées de dégâts d'importance économique pour la culture. Meloidogyne incognita, M. javanica et Pratylenchus brachyurus sont les espèces le plus souvent associées à de tels dégâts. La plus grande partie des recherches sur les nématodes du manioc s'est principalement préoccupée du criblage des variétés, pour la recherche de résistances, et à la distribution géographique issue des campagnes de diagnostic. Il y a relativement peu de documentation sur l'incidence des nématodes sur la récolte ou sur l'etendue des dégâts qu'ils peuvent causer dans les champs. Des pertes de 98 pour cent de la râcolte en tubercules stockés ont été enregistrées dans le cas d'une forte infestation par Meloidogyne spp. Avec une extension de la monoculture à grande échelle, là où la pression pour l'utilisation de la terre a augmenté, les nématodes pourraient constituer une menace de plus en plus grande pour la production du manioc. La méthode de contrôle la plus crédible semble résider dans l'identitication de lignées résistantes.

Mots Clés: Distribution, Manihot esculenta, Meloidogyne spp., Pratylenchus brachyurus, criblage variétal, nématodes




AJOL African Journals Online