Enhancing crop productivity through community-based seed multiplication system

  • E A Asiedu
  • A A Dankyi
  • K O Marfo
  • S S Denwar
  • B B Singh
  • N Maroya
  • A G van Gastel

Abstract



Improved quality seeds out-yield farmers' saved seeds significantly. However, the limited availability of such seeds through the conventional seed supply system is due to socio-economic factors and inadequacy of skilled personnel and infrastructure. A community-based seed multiplication system was, therefore, adopted and small seed stocks of soybean, cowpea and yam were distributed to farmer groups in the rural communities in northern Ghana, northern Nigeria and central Togo, respectively, between 1996 and 1999 for further multiplication. An impact assessment after 4 years showed a significant ease of farmers' access to improved seeds and development of linkages with pesticide dealers, credit sources, and extension services as a result of opting for this system. Quality of farmers' saved seeds had improved and farmers' yield had increased over 90 per cent. Extra incomes earned were used to purchase household items, and part invested in transport businesses and rearing of small ruminants as well as in human capital such as paying children's school fees and family hospital bills and meeting other social responsibilities. This system was, therefore, effective in diffusing improved seeds and associated technologies and services to many more farmers and communities within a very short time to improve their socio-economic status.

Les graines de qualité améliorée dépassaient considérablement en rendement les graines gardées par les agriculteurs. Cependant, la disponibilité de telles graines par le système conventionnel de provision de graine est limitée en raison de facteurs socio-économiques, l'insuffisance de personnel qualifié et l'infrastructure. Un système de multiplication de graine basé à la communauté était donc adopté et une petite quantité de stocks de graine de soja, de dolique et d'igname étaient distribués aux groupes d'agriculteurs dans les communautés rurales dans le nord du Ghana, le nord du Nigéria et le centre du Togo respectivement entre les années 1996 et 1999 pour de multiplication davantage. L'évaluation d'impact entreprise après quatre années montrait une aisance considérable avec laquelle les agriculteurs avaient accès aux graines améliorées et aux liens de développement avec les marchands de pesticide, les lignes de crédit et les services de vulgarisation agricole à la suite d' opter pour ce système. La qualité de graines gardées par les agriculteurs avait amélioré et les rendements d'agriculteurs avaient augmenté plus de 90%. Les suppléments de revenus gagnés étaient dépensés pour les articles ménagers, et une partie du revenun était investie en entreprises de transport et en élévage de petits ruminants ainsi qu'en ressources humaines telles que le paiement de frais de scolarité de la jeunesse, les factures hospitalières et pour régler d'autres responsabilités sociales. Ce système était donc efficace pour la distribution de graines améliorées et la vulgarisation de services et de technologies liées à l'agriculture à beaucoup plus d'agriculteurs et aux communautés dans très peu de temps pour améliorer leur situation socio-économique.

Ghana Journal of Agricultural Science Vol. 39 (2) 2006: pp. 181-189
Published
2007-09-26
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 0855-0042