Variabilité physico-morphologique des racines tubéreuses de manioc (Manihot esculenta CRANTZ) cultivées sur ferralsol en zone de forêt d’Afrique de l’Ouest

  • KKH Kouadio
  • DJB Ettien
  • S Bakayoko
  • D Soro
  • O Girardin
Keywords: manioc, caractères, variétés, rendements, Côte d’Ivoire.

Abstract

Objectif : Décrire la diversité des tubercules de manioc en collection en Côte d’Ivoire.
Méthodologie et résultats : Quatre variétés améliorées de manioc (91/02324, 91/02327, TME1, Yavo) et un témoin local Gloussi ont été réparties au hasard dans cinq répétitions selon le dispositif des blocs de FISHER. Récoltés à 12 mois, les caractères physico-morphologiques des tubercules ont été décrits. Les analyses statistiques de ces caractères ont indiqué une différence significative entre les variétés de manioc, excepté le caractère « pourriture des tubercules ». Les données morphologiques ont montré des différences significatives entre les variétés de manioc ; excepté le caractère « position des tubercules ». Toutes les variétés de manioc ont développé leurs racines tubéreuses horizontalement dans le sol. La résistance à la récolte des tubercules a présenté une corrélation statistiquement positive (r = 0,98) avec le nombre de tubercules par plant et négative (r = - 0,63) avec la texture de la surface externe des tubercules. Le poids frais individuel du tubercule a indiqué une corrélation statistiquement positive avec le diamètre (r = 0,83) et la longueur du tubercule (r = 0,72). Les rendements frais en tubercules des variétés améliorées (91/02327, 91/02324, TME1 et Yavo) ont varié entre 
19,3 et 26,8 t/ha. Cependant, la variété locale Gloussi a fourni un rendement de 11 t/ha inférieur à ceux des variétés améliorées.
Conclusion et application : L'emploi de variétés performantes sélectionnées pourrait apporter des gains substantiels dans les rendements de manioc en culture traditionnelle.

Mots clés : manioc, caractères, variétés, rendements, Côte d’Ivoire


Physico-morphological variability of the tuberous roots of cassava (Manihot esculenta CRANTZ) grown on ferralsol in forest area of West Africa

Objective: To describe the diversity of the tuberous roots of cassava cultivars in Côte d’Ivoire.

Methodology and results: Four improved varieties of cassava (91/02324, 91/02327, TME1, Yavo) and a local witness Gloussi were distributed at random in five repetitions according to blocks of Fisher. Harvested at 12 months, the physico-morphological characteristics of the tuberous roots were described. The statistical analyses of these characteristics indicated a significant difference between the varieties of cassava; but only the character « tuber rot » did not record any significant differences. The raised morphological data showed significant differences between the varieties of cassava; but the character « position of tubers » did not provide a variance. All varieties of cassava developed their tuberous roots horizontally in the soil. The cassava tuberous roots harvest resistance to diseases showed a positive correlation (r = 0.98) to the number of tubers per plant and negatively (r = - 0.63) to the tubers surface texture. The tuber individual fresh weight indicated a positive correlation to the diameter (r = 0.83) and to the tuber length (r = 0.72). The fresh yield of tuberous roots improved varieties (91/02327, 91/02324, TME1S and Yavo) varied between 19.3 and 26.8  /ha. However, the variety local Gloussi provided a yield of 11 t/ha inferior to those of improved varieties.
Conclusion and application of findings : The use of selected high yielding varieties could  ring substantial gains in cassava yields in traditional farming.

Key words: cassava, characters, varieties, yield, Côte d’Ivoire.

Published
2014-12-01
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-5902