Valorisation des plantes médicinales à coumarines des marchés de Douala Est (Cameroun)

  • E Mpondo Mpondo
  • J Yinyang
  • SD Dibong
Keywords: Ethnobotanique, coumarines, thérapeutiques, Apiaceae

Abstract

Objectif : Une enquête ethnobotanique a été conduite en février 2014 auprès des vendeuses des marchés Est de la ville de Douala concernant les différents usages des plantes à coumarines.
Résultats : Au total, 38 espèces végétales à coumarines dont 25 herbacées et 13 ligneuses ont été inventoriées. Parmi ces espèces, 5 sont locales et 33 sont exotiques. Elles comprennent 34 genres repartis dans 21 familles dont la plus représentée est celle des Apiaceae. Le ravitaillement se fait dans les champs, les forêts secondarisées, les jardins de cases, vergers et jachères. Ces espèces sont pour la plupart cultivées et les feuilles, fruits et graines sont généralement utilisés pour la cuisine comme condiments ou comme épices. Parmi les maladies soignées par les plantes à coumarines recensées dans les marchés, les maladies de l’appareil digestif sont plus importantes (33,33 %). Les coumarines ont des propriétés antipyrétique, analgésique, sédative, antioedémateuse et anti convulsivante. Les plantes à coumarines et plus spécifiquement celles de
la famille des Apiaceae ont la capacité de favoriser l’expulsion des gaz intestinaux entraînant une diminution des ballonnements et des  flatulences. Elles augmentent la production stomacale d’acide contribuant à une bonne désinfection du bol alimentaire. Les coumarines ont la capacité de prévenir la peroxydation des lipides membranaires et de capter les radicaux hydroxyles, superoxydes et peroxyles.
Conclusion et application des résultats : Toutes ces propriétés peuvent justifier l’intérêt accordé à ces plantes dans la médecine traditionnelle et leurs utilisations à des fins thérapeutiques, curatives et préventives.

Mots clés : Ethnobotanique, coumarines, thérapeutiques, Apiaceae

Objective: An ethnobotanical survey was conducted in February 2014 with the vendors of the Eastern markets of the city of Douala on the different uses of coumarin plants.
Results: A total of 38 plant species including 25 coumarin herbaceous and woody 13 were surveyed. Of these, 5 are local and 33 are exotic. They include 34 genera distributed in 21 families most represented is that of Apiaceae. Refueling is done in the fields, secondary forests, orchards
and fallow. These species are mostly cultivated and leaves, fruits and seeds are generally used for cooking as a condiment or as spices. Among the diseases treated by coumarin plants identified in the markets, diseases of the digestive system are higher (33.33%).  analgesic, sedative, and anti convulsant antioedmatous. Coumarins plants and specifically those of the family Apiaceae have the ability to promote the expulsion of intestinal gas resulting in a decrease bloating and flatulence. They increase the production of stomach acid contributing to a good disinfection of the bolus. Coumarins have the ability to prevent the peroxidation of membrane lipids and capture hydroxyl radicals, superoxides and peroxyls.
Conclusion and application of the results: All these properties can justify the interest given to these plants in traditional medicine and their uses for therapeutic, curative and preventive purposes.


Keywords: Ethnobotany, coumarins, therapeutic, Apiaceae

Published
2015-02-25
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-5902