Diversité floristique et ethnobotanique des plantes sauvages comestibles dans le Département de Bondoukou (Nord- Est de la Côte d’Ivoire)

  • Noufou Doudjo Ouattara
  • Elodie Gaille
  • Fred W. Stauffer
  • Adama Bakayoko
Keywords: Floristique, ethnobotanique, plantes sauvages comestibles, Bondoukou, Côte d’Ivoire, Floristic, Botany, ethnobotany, edible wild plants

Abstract

Objectifs: Inventorier et évaluer le niveau de connaissance et d’exploitation des plantes sauvages comestibles dans le Département de Bondoukou au Nord-Est de la Côte d’Ivoire.

Méthodologie et Résultats: Des groupes de discussion (focus group) et des entretiens structurés ont été employés pour recueillir les informations auprès de 4 peuples autochtones dans 7 villages. Les espèces ont été récoltées puis déterminées à l’herbier du CSRS. Au total 81 espèces appartenant à 76 genres et 41 familles sont consommées. Les Malvaceae, les Annonaceae, les Arecaceae (palmiers) et les Fabaceae sont les familles dominantes. Les espèces bien connues et bien consommées représentent 27,14 % des taxons ayant fait l’objet d’une enquête sur le niveau de connaissance et d’exploitation. Les organes les plus consommés sont en ordre décroissant d’importance les fruits (57,14 %), les feuilles (26,19 %) et les graines (10,71 %). Les autres organes consommés sont les écorces (2,38 %), les fleurs, les sèves et les tubercules avec chacun 1,37%. L’usage alimentaire de Coelocaryon oxycarpum Stapf (Myristicaceae), espèce endémique d’Afrique de l’Ouest, est révélé pour la première fois.

Conclusion et applications des résultats: Plusieurs espèces recensées dans la zone d’étude ont une importance économique pour les femmes et les enfants. Ces espèces font l’objet d’un commerce local qui apporte des revenus supplémentaires à ces populations. La valorisation (préparation de jus ou extraction d’huile) de certains fruits pourrait apporter une valeur ajoutée à ces espèces. D’autres espèces comme Carapa procera DC (Meliaceae) dont l’usage alimentaire est de moins en moins fréquent pourraient être, cependant, prometteuses en cosmétique. Coelocaryon oxycarpum est utilisée comme épice dans les repas (sauces ou soupes) des femmes qui viennent d’accoucher. Une analyse phytochimique des fruits de cette espèce est à envisager.

Mots-clés: Floristique, ethnobotanique, plantes sauvages comestibles, Bondoukou, Côte d’Ivoire

English Title: Floristic diversity and ethnobotany of edible wild plants in the Department of Bondoukou (North-Eastern Côte d'Ivoire)

English Abstract

Objectives: To inventory and assess the level of local knowledge and use of edible wild plants in the Department of Bondoukou in the north-eastern Côte d'Ivoire.

Methodology and Results: focus groups and structured interviews were used to gather information from four indigenous ethnic groups in 7 villages. Species were collected then identified in the laboratory. In total 81 species belonging to 76 genera and 41 families are consumed. From them the families Malvaceae, Annonaceae, Arecaceae and Fabaceae showed up to be the most intensively used. The well-known and most frequently consumed species represent 27.14% of the taxa. The most frequently consumed organs in decreasing order of importance are fruits (57.14 %) leaves (26.19%) and seeds (10.71 %). The other consumed organs are bark (2.38%), flowers, saps and tubers with 1.37% each. The consumption of Coelocaryon oxycarpum Stapf (Myristicaceae), an endemic species of West Africa is reported for the first time.

Conclusion and application of findings: Many species identified in the frame of our study area display a large economic importance among women and children. These species are the subject of a local trade that provides extra income to these populations. The valorization (juice preparation or oil extraction) of certain fruits could bring an added value to these species. Other species to a lesser degree used as food may be, however, promising in cosmetics. Coelocaryon oxycarpum is used as a spice in the meal (soup) of women who have just given birth. A phytochemical analysis of the fruits of this species is required to better assess its importance.

Keywords: Floristic, Botany, ethnobotany, edible wild plants, Bondoukou, Côte d’Ivoire


Published
2016-03-31
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-5902