Incidence des infestations du foreur de tiges Eldana saccharina (Lepidoptera, Pyralidae) en culture irriguée de canne à sucre selon la variété et la période de récolte en Côte d’Ivoire

  • Crépin B Pene
  • Didier K Kouame
  • Harold Dove
  • Mélanie B Boua
Keywords: richesse saccharine, floraison, rendement agricole, période de récolte, foreur de tiges, fumure azotée, aspersion classique

Abstract

Objectifs: (i) Evaluer l’incidence des attaques du foreur de tiges Eldana saccharina sur la richesse saccharine de variétés commerciales de canne à sucre cultivées à Ferkessédougou 1 (Nord Côte d’Ivoire) selon la période de récolte et le cycle végétatif ; (ii) Déterminer la période optimale de coupe de ces variétés de canne à sucre suivant leur richesse saccharine et leur rendement en sucre.

Méthodes et résultats : Un essai agronomique sous irrigation par aspersion  classique a été conduit durant 3 cycles culturaux successifs en parcelle industrielle au complexe sucrier de Ferké 1. Le dispositif expérimental adopté était un split-plot à 3 répétitions, avec comme facteur principal la période de coupe (début, milieu, fin de campagne) et comme facteur subsidiaire le matériel végétal comprenant 8 variétés commerciales de canne. Il ressort de cette étude que les fortes   infestations du foreur de tiges Eldana saccharina, observées notamment en canne vierge et en 1ère repousse, liées aux doses excessives d’azote apportée  (155 kg/ha) chaque année dans la parcelle industrielle comprenant l’expérimentation, ont influencé très négativement la richesse saccharine de toutes les variétés testées, à la fois en début, milieu et fin de campagne. Les variétés les plus affectées étaient M1176/77, M1400/86, R579, SP70-1143, SP71-1406, VMC95-37 et M3035/66 ; la moins attaquée était SP70-1006. Une réduction des rendements en canne et sucre de 20 à 30 % par variété a été observée en fin de campagne par rapport au début ou milieu de campagne, liée au délai de coupe qui pénalisait le bon  développement des cannes durant la phase de grande croissance (faible insolation pendant l’hivernage, fortes amplitudes thermiques en décembre-janvier pendant l’harmattan).

Conclusion et recommandation : Pour réduire significativement l’impact négatif des attaques du foreur de tiges sur la richesse saccharine et le rendement en sucre dans les champs de canne à haut potentiel de Ferké. Il est impératif non seulement de limiter des doses d’azote à 110 kg/ha en nouvelles plantations et à 120 kg/ha en repousses, mais aussi de limiter les surfaces cultivées dévolues aux variétés très sensibles, d’éviter les déficits hydriques sévères en culture irriguée et d’éviter de rallonger le cycle cultural au-delà de 12 mois.

Mots clés : richesse saccharine, floraison, rendement agricole, période de récolte, foreur de tiges, fumure azotée, aspersion classique.

Published
2016-08-22
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-5902