Diversité floristique et infiltration humaine de la forêt classée de la Besso (Côte d’Ivoire)

  • Justin N’Dja Kassi
  • Yetchawa Tuo
  • Irie Casimir Zo-Bi
Keywords: Biodiversité végétale, Forêt classée de la Besso, Côte d’Ivoire, Plant biodiversity, Besso forest, Ivory Coast

Abstract

Objectif: Contribuer à une meilleure connaissance de la flore de la forêt classée de la Besso et de caractériser les populations infiltrées et les cultures pratiquées dans cette forêt classée.

Méthodologie et résultats: La forêt classée de Besso (Côte d’Ivoire) couvre 23 100 ha sur est une forêt dense semi-décidue à Celtis spp. et Triplochiton scleroxylon. La création de clairières culturales entre 1966 et 2012 malgré le classement de la forêt est à l’origine d’une mosaïque de végétations secondaires incluses dans une matrice de forêt « primaire » que nous avons plus particulièrement étudié. Les relevés de surfaces couplés aux inventaires itinérants ont permis d’inventorier 474 espèces, qui se repartissent en 330 genres et 91 familles. Les familles les plus abondantes sont Fabaceae, les Rubiaceae, les Euphorbiaceae, les Moraceae, les Malvaceae, les Meliaceae, les Moraceae, les Annonaceae, les Sapindaceae et les Poaceae. Parmi ces espèces, 79 % sont des phanérophytes et 3 % des hémicryptophytes.

Conclusion: Malheureusement, cette forêt est en progressive dégradation à cause des activités humaines qui menacent la biodiversité végétale et animale de cette forêt. Ainsi, pour réduire le phénomène de dégradation des forêts en générale, plusieurs actions de gestion durable pourraient être entreprises par l’État, les ONG et la population. Notamment par la création des zones de conservation de plantes par des mises en défens de jachères.

Mots clés: Biodiversité végétale, Forêt classée de la Besso, Côte d’Ivoire

English Abstract

English Title: Floristic diversity and human impact on Besso forest in Ivory Coast

Objective: To contribute significantly to the knowledge of the flora of Besso forest and to evaluate the human impact.

Methodology and results: The Besso forest in Ivory Coast) covers 23 100 ha and determines a potential vegetation corresponding to the Celtis spp.-Triplochiton scleroxylon semi-deciduous tropical forest. Shifting cultivation between 1966 and 2012 has led to a mosaic of secondary plant communities that are included in an old-growth forest matrix. For hundred seventy for (474) species were recorded in this forest during the field investigations, distributed among 330 genera and 91 families. The most common families were Fabaceae, Rubiaceae, Euphorbiaceae, Moraceae, Malvaceae, Meliaceae, Moraceae, Annonaceae, Sapindaceae and Poaceae. Among those species, 79 % and 3 % are phanerophytes and hemicryptophytes, respectively.

Conclusion: Unfortunately, this forest is gradual degradation due to uncontrolled human’s activity. Thus, to reduce the degradation phenomenon of the forets in general, several actions of sustainable managements could be undertaken by the state, Non-Governmental Organisation (NGO) and the population. In particular by the creation of preservation zones of plants, the creation of collective gardens of plants.

Keywords: Plant biodiversity, Besso forest, Ivory Coast

Published
2017-09-27
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-5902