La dévitalisation du patrimoine linguistique en contexte urbain : une analyse de l’alternance codique dans les parlers ghɔmálá' dans la ville de Yaoundé

  • Gabriel Mba
  • Irène Guewou
Keywords: Dévitalisation, Alternance codique, Patrimoine linguistique, sociolinguistique urbaine, pratique langagière.

Abstract

Cet article étudie le processus de dévitalisation du patrimoine linguistique en contexte urbain et examine l’alternance codique dans les parlers ghómaàlaà’ dans la ville de Yaoundé. Ce travail s’inscrit dans le cadre théorique de la sociolinguistique urbaine et a été mené suivant l’approche micro sociolinguistique. L’observation simple et participante sont les techniques de collecte des données qui ont été utilisées. L’étude révèle que l’alternance intra-phrastique est très fréquente dans les parlers des jeunes, on relève 47% dans leurs parlers, contrairement aux parlers des adultes qui présentent 31% et 22% dans les parlers des personnes âgées. L’alternance inter-phrastique est également prédominante chez les jeunes : 67% contre 8% et 25% respectivement chez les adultes et les personnes âgées. Les résultats de l’analyse présentent l’alternance codique comme un processus de dévitalisation des langues identitaires qui se manifeste par une déficience linguistique dans les parlers des locuteurs.

Mots clés : Dévitalisation, Alternance codique, Patrimoine linguistique, sociolinguistique urbaine, pratique langagière.

 

This article studies the process of devitalisation of the linguistic heritage in an urban context and examines code switching in ghómaàlaà’ dialects of the city of Yaounde. This work is part of the theoretical framework of urban sociolinguistics and is been carried out following the micro-sociolinguistic approach. Non-participating and participating observations are the techniques of data collection tools used. The study reveals that intra-phrastic switching is very common in young people's speeches, 47% in their dialects as compared to 31% and 22% respectively in adults and the elderly. Inter-phrastic switching is also predominant among young people: 67% as against 8% and 25% in adults and the elderly respectively. The results of the analysis show that code switching is a process of devitalisation of identity languages and is manifested by a linguistic deficiency in the speaker’s speeches.

Key words: devitalisation, code switching, linguistic heritage, urban sociolinguistics, language practice.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN:
print ISSN: 2617-3948