Evaluation et suivi des relais d’anticoagulants en période périopératoire

  • A.L. Amengle
  • R Bengono Bengono
  • A Esiene
  • P Owono Etoundi
  • J Metogo Ntsama
  • J Ze Minkande
Keywords: Anticoagulants, Relais, Complications, Bridging

Abstract

Le but de cette étude était d’évaluer les différentes attitudes des praticiens face aux anticoagulants en période périopératoire. Il s’agissait d’une étude observationnelle prospective du 1er janvier au 31 décembre 2012. Les patients étaient recrutés au CHU de Charleroi en Belgique et à l’Hôpital Général de Yaoundé au Cameroun. Tous les patients sous anticoagulants devant subir une intervention chirurgicale sous anesthésie générale étaient inclus dans notre étude. Les complications étaient collectées. Au total, 112 patients étaient retenus avec un sex-ratio homme/femme de 1 : 1,24. L’âge moyen était de 68,3 ± 16,01 ans. Les patients ASA II représentaient 61,6%. L'anticoagulant le plus utilisé était l’acenocoumarol (99,2%). Le relais était fait dans 90,9% des cas par de l’héparine de bas poids moléculaire (HBPM). Les durées d’arrêt de l’acenocoumarol allaient de 3 à 10 jours. Les doses d’héparine en relais étaient curatives dans 56,4% des cas. Dix sept complications peropératoires étaient enregistrées, dont hypotensions (16 cas) et choc hémorragique (1). En période post-opératoire immédiate, 97% des patients avaient reçu l’HBPM.

Les doses d’anticoagulant en période post-opératoire étaient curatives dans 42,3% des cas. Le délai de reprise d’acenocoumarol était dans 70% de 48 heures. En période post-opératoire quatre cas de thrombose et quatre cas de saignement postopératoire étaient enregistrés. Quatre décès étaient enregistrés. En somme, ces résultats soulignent la nécessité d’avoir des protocoles de relais d’anticoagulants en période péri-opératoire unanimes.

Mot-clés: Anticoagulants, Relais, Complications

English Abstract

The aim of our study was to evaluate the different practices of anticoagulant bridging in our environment during and after surgery. We decided to carry out a prospective observational study during one year at the Yaoundé General Hospital in Cameroon and at the University Training Hospital of Charleroi in Belgium. Patients treated with anticoagulants, undergoing surgery under general anesthesia and agreeing to participate to our study were recruited and all embolic and hemorrhagic events were documented. 112 patients were studied, with a sex-ratio of 1:1.24. The mean age was 68.3±16.01 years. ASA II patients constituted 61.6% of our sample. Acenocoumarol was the most used anticoagulant (68%). All patients receiving OAC before surgery (72% of cases) received a bridging therapy. (90.9%) patients were treated with low molecular weight Heparin (LMWH). In 56.4% of cases LMWHs were given in curative dose. The bridging period varied from three to ten days. 17 cases of bleeding were observed associated to hypotension (16) and one case of hypovolemic choc. At postoperative period four major bleeding and four cases of thrombosis were registered. We registered four deaths. To conclude, it is necessary to establish approved bridging protocols in the future.

Keywords: Anticoagulants, Bridging, Complications

Published
2017-01-11
Section
Original Paper

Journal Identifiers


eISSN: 1997-3756
print ISSN: 1997-3756